Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 12:00

Le samedi 31 mai, des dizaines de milliers de manifestants ont protesté, à Séoul, contre la décision du président Lee Myung-bak de réouvrir le marché sud-coréen aux importations de boeuf américain. Une vague de mécontentement sans précédent depuis 20 ans, qui témoigne du divorce consommé entre l'opinion publique et le président pourtant le mieux élu de l'histoire récente de la Corée du Sud.

Le 18 avril 2008, le président sud-coréen Lee Myung-bak, hôte personnel de George W. Bush, avait décidé de réouvrir le marché sud-coréen aux importations de boeuf américain, comme gage de sa volonté de resserrer l'axe Washington-Séoul.

Après la découverte d'un cas de "vache folle" dans l'Etat de Washington. la décision d'embargo avait été prise quatre ans et demi plus tôt, alors que la Corée du Sud constituait le troisième client des Etats-Unis.

Le samedi 31 mai, la manifestation à Séoul, devant l'hôtel de ville, contre une décision personnelle du président Lee Myung-bak a rassemblé 38.000 participants selon les forces de l'ordre, soit quatre fois plus que les jours précédents. Ce rassemblement pacifique avait donné lieu à un encadrement exceptionnel par 11.000 policiers (ci-contre une manifestante à Gwacheon, le 29 mai 2008. Source : Hankyoreh Ilbo). Quelques jours plus tôt, Lee Myung-bak s'était excusé publiquement de ne pas avoir suffisamment écouté l'opinion publique depuis son entrée en fonctions, mais sans changer de ligne politique.

Dans la matinée du 31 mai, 60 manifestants avaient été arrêtés par la police devant le palais présidentiel, alors qu'ils protestaient contre la levée de l'embargo. 

Les organisateurs du rassemblement ont dénoncé une "déclaration de guerre" contre le peuple coréen. Soutenus par l'opposition, ils entendent continuer leurs actions dans la rue tout en demandant à la Cour constitutionnelle de mettre son veto contre une mesure qui porte atteinte au droit à la santé.

Du 18 avril au 30 mai 2008, des veillées aux chandelles ont eu lieu dans 99 villes et villages. Selon certains observateurs, il s'agirait du plus puissant mouvement de protestation en Corée du Sud depuis les grandes luttes de juin 1987 : le mouvement de juin 1987 avait alors contraint le régime militaire à accepter le rétablissement de l'élection du président de la République au suffrage universel direct, sonnant le glas du pouvoir militaire.
(Sources : Associated Press, Hankyoreh Ilbo)

Sur cette carte de la Corée du Sud, les petites flammes indiquent les veillées aux chandelles

qui ont eu lieu entre le 18 avril et le 30 mai 2008 pour protester contre les importations de boeuf américain

(source : Hankyoreh Ilbo)



La manifestation du 31 mai 2008 à Séoul.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Politique sud-coréenne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)