Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 09:59

Le dimanche 25 mai 2008, le ministère des Affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a salué l'accord politique au Liban ayant permis, le même jour, l'élection à la présidence de la République du général Michel Sleimane, commandant en chef des forces armées. La prise de position de Pyongyang rappelle son implication diplomatique active au Proche-Orient.

En se félicitant, le 25 mai 2008, de l'accord politique intervenu au Liban, le ministère des Affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a souligné le rôle essentiel de médiateurs joué par la Ligue des Etats arabes et le Qatar, en y voyant la preuve que "le peuple arabe était tout à fait capable de résoudre ses problèmes par lui-même", sans ingérence extérieure des grandes puissances. Le même jour, l'élection à la présidence de la République, par le Parlement libanais, du général Michel Sleimane, commandant en chef des forces armées, scellait l'accord entre les principales forces politiques libanaises. Le président Sleimane a souligné que, pour assurer une "stratégie de défense nationale" faisant face aux "menaces israéliennes", il convenait d'intégrer les combattants du Hezbollah en "profitant de leur expérience".

La RPDC est, de longue date, un acteur politique important dans le monde arabe, notamment dans son soutien aux mouvements de libération, hier en Algérie, aujourd'hui en Palestine. La Corée du Nord a été le premier Etat non-arabe à reconnaître le gouvernement provisoire de la République algérienne, dont elle a aidé militairement les combattants du FLN. Elle a également noué des liens politiques, économiques et militaires privilégiés avec la Syrie, l'Iran et l'Egypte. En juillet-août 2007, lors de sa tournée en Afrique et en Asie, Kim Yong-nam, président du praesidium de l'Assemblée populaire suprême de la RPDC, a notamment été reçu en Algérie et en Egypte. S'agissant des échanges économiques, des ingénieurs et des ouvriers nord-coréens interviennent en Iran dans le secteur de la construction.

Dans ce cadre, la RPDC a favorisé le rôle des organisations internationales régionales, à l'instar de la Ligue arabe, dont elle a tenu à saluer la contribution au récent dénouement de la crise politique au Liban. (Sources : KCNA, Le Monde, AAFC)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations internationales de la Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)