Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 23:18

A l'occasion de la première visite d'Etat, au niveau ministériel, d'un membre du gouvernement de Singapour, le ministre des Affaires étrangères George Yeo, en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) en mai 2008, les deux pays ont signé un accord de coopération économique, dans le domaine commercial et le secteur des technologies de l'information. Cet échange marque aussi un resserrement des liens politiques entre les deux Etats non-alignés.

Le 10 mai 2008, George Yeo, ministre des Affaires étrangères de Singapour, est arrivé en RPDC pour une visite d'Etat de cinq jours, la première au niveau gouvernemental entre les deux pays.

Singapour et la RPDC ont établi des relations diplomatiques en 1975.
L'appartenance des deux Etats au mouvement des non-alignés a favorisé des liens de coopération politiques anciens.

Une intensification des échanges politiques et diplomatiques entre Singapour et la Corée du Nord

Le déplacement de George Yeo en RPDC fait suite au voyage de Kim Yong-nam, Président du praesidium de l'Assemblée populaire suprême de la RPDC, à Singapour, les 1er et 2 août 2007. Le Président Kim Yong-nam avait alors été reçu par son homologue de Singapour, le Président Sellapan Ramanathan (S. R. Nathan), et le Premier ministre Goh Chok-tong. En février 2008, M. Goh Chok-tong, qui n'exerçait alors plus les fonctions de Premier ministre, s'était ensuite rendu en RPDC.

Lors de son récent déplacement en RPDC en mai 2008, M. George Yeo était porteur d'une lettre du Président S. R. Nathan au Président de la Commission de la Défense nationale de la RPDC, Kim Jong-il.

Cette intensification des échanges bilatéraux entre la RPD de Corée et Singapour intervient dans un contexte où Singapour joue un rôle actif d'intermédiaire pour résoudre la crise nucléaire nord-coréenne. C'est à Singapour qu'a été conclu un
accord bilatéral entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, en avril 2008, pour relancer leurs discussions bilatérales dans ce domaine.

Alors que Singapour assure actuellement la présidence tournante de l'Association des nations du Sud-Est asiatique (acronyme anglais : ASEAN), George Yeo a rencontré à Pyongyang son homologue nord-coréen Pak Ui-chun, qui devrait assister, en qualité d'observateur, au prochain forum régional annuel de l'ASEAN, prévu à Singapour en juillet 2008, réunissant les ministres des affaires étrangères. L'ASEAN a mis en place un dispositif de sécurité régionale collective où est notamment traitée la question nucléaire coréenne. Lors du précédent forum de l'ASEAN, à Manille en août 2007, les ministres des Affaires étrangères de Singapour et de RPDC avaient déjà eu des échanges en marge du sommet.

Cap sur la coopération économique

Le déplacement de George Yeo en RPDC vise également à resserrer les liens économiques entre les deux pays. Accompagné d'une délégation d'hommes d'affaires singapouriens, George Yeo a visité la zone industrielle de Kaesong, où sont implantées des entreprises sud-coréennes, ainsi que le port de Nampo.


Un accord avec le ministre du Commerce extérieur de RPDC, M. Ri Ryong-nam, a eu pour but d'intensifier la coopération économique, dans le domaine commercial et le secteur des nouvelles technologies de l'information. Les deux parties ont convenu de participer aux foires commerciales organisées par leur partenaire, tandis que des Coréens devraient être formés à Singapour aux technologies de l'information. Les discussions se sont poursuivies sur un traité de garantie des investissements de Singapour en Corée du Nord, ainsi que pour éviter les phénomènes de double imposition.

L'importance accordé aux nouvelles technologies répond à la volonté de la Corée du Nord de se positionner encore plus avant dans le domaine informatique. Le
Centre de recherche informatique de Corée et le Centre informatique de Pyongyang (Pyongyang Informatic Center) combinent déjà des unités de recherche et de production de haut niveau. La RPDC produit par exemple des jeux pour téléphones portables, pour des clients européens et nord-américains. Elle a également développé les technologies les plus modernes pour la réalisation de dessins animés (à l'instar de la série Corto Maltese, produite pour des entreprises françaises dans les studios nord-coréens de la SEK à Pyongyang), et mis en place des processus de conception assistée par ordinateur en architecture. (sources : Kyodo News, ITAR-TASS, AAFC)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations internationales de la Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)