Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 11:28
Depuis le 10 mai 2008, une délégation de métallurgistes sud-coréens affiliés à la Confédération coréenne des syndicats (Korean Confederation of Trade Unions, KCTU) visite Pyongyang. Ce déplacement d'une durée de cinq jours témoigne de la poursuite de la coopération et des échanges intercoréens à un niveau non-gouvernemental.

Des délégués de l'Union coréenne des métallurgistes (Korean Metal Workers Union, KMWU), organisation affiliée à la Confédération coréenne des syndicats, devaient entrer en Corée du Nord (République populaire démocratique de Corée) samedi pour établir des liens entre les travailleurs des deux Corée.


C'est la première fois que des personnes de la sphère non-gouvernementale visitent le Nord pour un partage d'idées depuis le lancement de l'administration Lee Myung-bak en février.


Le porte-parole du groupe, Ahn Jung-hwan, a déclaré que douze délégués, parmi lesquels le président du syndicat, Jeong Gap-deuk, devaient arriver à Pyongyang dimanche pour rencontrer leurs homologues des travailleurs de la métallurgie au Nord.

Pendant ce voyage de cinq jours, les deux parties discuteront d'un projet du Sud d'aider le Nord à mettre en place un magasin de réparation de voitures. (source : The Korea Times, 10 mai 2008. Traduction par l'AAFC)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)