Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2022 6 19 /11 /novembre /2022 23:19

Le 18 novembre 2022, la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a procédé au lancement d'un nouveau missile balistique intercontinental (ICBM) de type Hwasong-17. Selon l'agence nord-coréenne KCNA, l'engin a parcouru 999,2 kilomètres et est monté à une altitude de 6 040,9 kilomètres, avant "d'atterrir avec précision dans la zone prédéfinie" en mer de l'Est. Ces données, pratiquement équivalentes à celles du tir de missile ICBM effectuée le 24 mars 2022 (le plus puissant effectué par la RPDC), ont confirmé les estimations qu'avaient données la République de Corée (Corée du Sud) et le Japon. 

Le missile sur son pas de tir (photo : KCNA)

Le missile sur son pas de tir (photo : KCNA)

Le tir a été supervisé par le Président Kim Jong-un, qui a été montré pour la première fois en compagnie d'une de ses filles - dans une démonstration de la continuité du pouvoir politique autour de la lignée du Mont Paektu. Pour les autorités nord-coréennes, il s'agissait de renforcer la capacité de dissuasion nucléaire face aux exercices militaires à répétition des Etats-Unis et de leurs alliés sud-coréens et japonais dénoncés comme des préparatifs d'invasion militaire, en répondant "résolument aux armes nucléaires par des armes nucléaires". Dès le lendemain du tir, un bombardier américain B-1B a été déployé dans la péninsule coréenne. Quelques semaines plus tôt, les Américains et les Sud-Coréens avaient mené les plus grands exercices aériens communs de leur histoire.

 

Le 19 novembre, le Conseil de sécurité des Nations unies a annoncé qu'il se réunirait le lundi 21 novembre. Un renforcement des sanctions contre la Corée du Nord apparaît cependant peu probable, compte tenu des divergences entre les Etats-Unis et leurs alliés d'une part, la Chine et la Russie d'autre part. Moscou et Pékin accusent Washington d'attiser les tensions dans la péninsule coréenne, alors que la guerre en Ukraine a rapproché la Chine et la Russie de la Corée du Nord. La question coréenne avait été abordée lors d'une rencontre entre Joe Biden et Xi Jinping le 14 novembre, en marge du sommet du G20 à Bali. Les échanges avaient été qualifiés de "sincères" - ce qui implique des divergences de vues en langage diplomatique.

 

Si l'attention se porte d'abord sur le programme nucléaire nord-coréen, le nouvel essai nucléaire de la RPDC annoncé depuis des mois par les experts n'a toujours pas eu lieu. En fait, comme l'ont observé Rodger Baker et Scott Kardas, experts de la société privée américaine de renseignement Stratfor, dont la société mère est la Rane Corporation, le point saillant de l'escalade en cours est le développement par Pyongyang d'une capacité de dissuasion basée sur des armes conventionnelles - et non plus seulement d'une dissuasion nucléaire - que traduisent les tirs répétés de missiles de courte portée. La Corée du Nord peut ainsi répondre aux manoeuvres militaires de Washington et de ses alliés "en gérant l'escalade". Toujours selon les deux experts, une dissuasion conventionnelle permet à Pyongyang "d'augmenter la pression sur ses adversaires de manière beaucoup moins susceptible de déclencher une guerre totale".  Si le risque que la situation ne dégénère en un conflit ouvert apparaît effectivement moindre, cette course aux manoeuvres militaires n'est toutefois susceptible de s'arrêter que si les deux parties s'accordent sur une désescalade - alors qu'aujourd'hui elles campent sur leurs positions. Le nouveau tir de missile ICBM du 18 novembre traduit en tout cas l'échec manifeste de la stratégie de pression maximale exercée sur la Corée du Nord pour empêcher de nouveaux progrès de ses programmes nucléaires et balistiques, et la forcer à s'engager sur la voie de sa dénucléarisation. 

 

Sources : 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?