Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 18:49

Le 10 octobre 2020, à 0 heure, a eu lieu sur la place Kim Il Sung de Pyongyang, capitale de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), une grande parade militaire pour célébrer le 75anniversaire de la fondation du Parti du travail de Corée. En préambule de cette parade, Kim Jong Un, dirigeant de la RPDC, a prononcé un discours dans lequel, contexte sanitaire oblige, l'épidémie mondiale de COVID a été longuement évoquée, d'abord pour remercier de ses efforts le peuple coréen qui a pu éviter que l'épidémie ne ravage le pays tout en affrontant une série de graves catastrophes naturelles. Le rôle de l'Armée populaire de Corée a été souligné, le dirigeant de la RPDC mettant au même plan la défense contre les menaces militaires extérieures, la défense contre les épidémies et la défense contre les calamités naturelles. Il a rappelé que la force de dissuasion de la RPDC ne vise personne en particulier et permet seulement au pays de défendre sa souveraineté et le droit à l’existence de son Etat ainsi qu'à sauvegarder la paix dans la région. Enfin, Kim Jong Un a évoqué le VIIIe congrès du Parti du travail de Corée qui se tiendra en janvier 2021 et aura pour objectif de trouver des voies d'amélioration au bien-être de la population.

Voici l'intégralité du discours du 10 octobre 2020 dans la traduction française proposée par le site officiel de la RPDC Naenara.

75e annniversaire du Parti du travail de Corée : grande parade militaire à Pyongyang dans un contexte inédit

Discours prononcé par Kim Jong Un, Dirigeant suprême du Parti, de l’Etat et des forces armées de la RPDC lors de la revue consacrée au 75anniversaire de la fondation du Parti du travail de Corée

 

Vous tous, citoyens du pays entier, officiers et soldats de l’Armée populaire, qui célébrez l’heureuse fête d'octobre,

Officiers et soldats de la Force de la sécurité publique, membres de la Garde rouge des ouvriers et paysans et de la Garde rouge de la jeunesse,

Délégués aux festivités du 75anniversaire de la fondation du Parti, citoyens de Pyongyang,

Commandants et soldats des unités participantes à la revue consacrée à la glorieuse fête d’Octobre,

Chers camarades,

Voilà la glorieuse fête de la fondation de notre parti.

C’est une nuit glorieuse tant attendue.

A cette glorieuse heure nocturne, nous éprouvons l’immense joie inspirée par le jour anniversaire de la fondation du Parti qui arrive en cette année marquée d’épreuve sans précédent.

A l’occasion du 75anniversaire de la fondation de notre grand Parti, je félicite de tout cœur, au nom du Comité central du Parti du travail de Corée, tous ceux qui ont veillé à conférer gloire et dignité à la fête d’Octobre.

J’adresse mes vifs remerciements et mes félicitations cordiales à notre peuple entier.

Camarades,

En cette nuit de la grande fête, les rues de la capitale, et notamment cette glorieuse place, baignent dans la joie, l’enthousiasme et la fierté, mais nous ne devons pas oublier que nous le devons aux efforts et à l’abnégation invisible consentis par les nombreux camarades du pays entier, membres du Parti, ouvriers, officiers et soldats de l’armée révolutionnaire.

Que de personnes se sont échinées contre vents et marées depuis le début de l’année afin de préparer et maintenir ces moments de gloire !

Que de défis n’avons-nous pas eus à relever pour parvenir aux résultats d’aujourd’hui !

Nul ne pourrait penser sans pleurer de reconnaissance à l’abnégation patriotique et héroïque dont ont fait preuve les officiers et soldats de notre Armée populaire dans la prévention contre l’épidémie et la réparation des dégâts causés par des calamités naturelles, tâches imprévues.

On dit aisément que l’Armée populaire a le devoir légitime de défendre la patrie, le peuple et la révolution, mais ses officiers et soldats ont eu trop à peiner. Ils ont pris trop sur eux, ils ont eu à souffrir énormément.

Je me leur en excuse, j’ai le cœur serré de ne pas pouvoir les voir à cette soirée glorieuse.

En ces moments mêmes, nombre d’officiers et soldats de notre armée, au lieu de venir à la place Kim Il Sung, livrent combat sur les fronts de la prévention contre l’épidémie et de la reconstruction des régions sinistrées afin de veiller à la sécurité nationale et au bien-être du peuple.

Telle est notre armée, elle qui s’acquitte de son mieux de sa mission de responsable de la défense nationale tant contre les menaces militaires des forces hostiles que contre les menaces imprévues telles que les épidémies et les calamités naturelles.

Je rends mon plus grand hommage à leur loyauté ardente et remercie chaleureusement tous les officiers et soldats de l’Armée populaire.

De même, j’adresse mes encouragements militants, mes remerciements et salutations aux patriotes, qui, nos élites, combattants des divisions des membres du Parti de la capitale dignes de ma plus grande confiance, après avoir achevé leur tâche de reconstruction répartie, ont préféré aller rejoindre d’autres régions sinistrées, plutôt que de rentrer chez eux à Pyongyang.

Mes salutations militantes et mes remerciements vont également à tous les travailleurs du pays.

Je souhaite bonheur et joie tant aux foyers sinistrés qui ont déménagé dans des villages et logements nouvellement construits qu’à toutes les familles du pays.

Je forme le vœu que les beaux rêves de nos enfants ne cessent de devenir réalité.

Je saisis l’occasion présente pour adresser ma sympathie chaleureuse à tous ceux qui luttent contre la maladie du virus maligne dans le monde et exprimer mon souhait ardent que tous les hommes gardent leur santé, leur bonheur et leurs rires.

J’exprime également pareils sentiments à nos compatriotes du Sud et prie pour que la présente crise sanitaire en finisse au plus tôt et que le jour arrive où le Nord et le Sud se donnent de nouveau la main l’un à l’autre.

Camarades,

Nous sommes réunis ici, sur la place des festivités d’Octobre, heureux d’avoir, à force de persévérance, obtenu des performances précieuses et des réalisations concrètes.

Il ne nous a pas été aisé d’en arriver là.

Il nous a fallu consentir une succession de durs efforts et surmonter des obstacles sans nombre.

Les 75 années d’existence de notre Parti ont été marquées de difficultés, mais cette année l’a été tout particulièrement, des défis et des obstacles inattendus nous barrant la route tous les jours et à chaque pas dès son début.

Nous en avons triomphé à force de courage et en sommes arrivés à nous présenter là, fiers et dignes.

Le spectacle présent, digne de l’admiration du monde, prouve lui-même que tous les fléaux qui nous harcelaient tant ont été surmontés et que les objectifs fixés dans notre juste lutte ont été atteints avec bonheur.

Chers camarades,

Nous célébrons aujourd’hui solennellement le 75anniversaire de notre Parti.

Dans aucun autre pays, le peuple ne célèbre pas solennellement l’anniversaire de son parti comme une grande fête, un jour de jubilation générale, comme nous le faisons pour celui de notre Parti.

Cette nuit d’exaltation et d’allégresse où les cœurs de tout le pays convergent, je ne trouve pas les mots pour exprimer mes sentiments au peuple.

En ce moment où l’on doit retracer les pages de la glorieuse histoire de 75 ans de notre Parti, j’ai bien réfléchi au mot par lequel commencer mon discours prévu, mais je n’ai trouvé, pour confier mon sentiment profond à notre peuple, que le mot : « Merci ! »

D’abord, je le remercie de tout cœur d’être en bonne santé, comme on le voit.

J’ai tenu à le dire. Je le remercie de rester en bonne santé, sans que personne ne soit tombé victime du COVID.

A la pensée que tous les citoyens du pays sont préservés de l’abominable épidémie qui ravage le monde, quoique ce soit le devoir légitime et la réussite naturelle de notre Parti, mes yeux se mouillent d’émotion. Et à la vue de la bonne santé générale, je n’ai trouvé que le mot : « Merci ! »

Ce triomphe qui fait naturellement l’étonnement du monde constitue une grande réussite accomplie par notre peuple lui-même.

Pour notre Parti, la vie de chacun de nos citoyens vaut plus que tout. L’existence du Parti, de l’Etat et de tout dans notre pays présuppose la bonne santé de tout le peuple.

Or, le monde surabonde d’éléments dangereux menaçant la précieuse vie de notre peuple.

Ainsi, la crise sanitaire déclenchée dans le monde dès le début de l’année et la situation précaire dans nos environs m’ont inspiré angoisse et crainte.

Cependant, notre peuple, tenant vaillamment debout, a absolument soutenu et exécuté les mesures du Parti et de l’Etat, a réussi à défendre avec opiniâtreté sa vie, mais aussi avec une volonté de fer et optimisme, il a su vaincre toutes les difficultés et épreuves.

Sans le socialisme qui fait en sorte que les citoyens s’inquiètent les uns aux sujets des autres et se protègent mutuellement et vivent en collaborant les uns avec les autres en faisant preuve d’un ardent patriotisme et d’une haute conscience, le terrible fléau n’aurait pu être prévenu.

Puisque tout le peuple, conscient d’être responsable de la prévention contre l’épidémie pour défendre l’Etat, lui-même et ses enfants, s’est mobilisé, le secteur de la prévention contre l’épidémie, qui souffrait d’une pénurie générale et d’un sous-développement, a pu être remis à flot et une stabilité sanitaire inimaginable maintenue.

Que tout le monde vive en bonne santé, en formant une grande famille harmonieuse, sans que nul ne soit victime du virus pernicieux, bien qu’il ne jouisse pas de l’abondance, cela m’inspire tant de reconnaissance et me redonne tant de forces.

Le monde ne connaît aucun peuple aussi méritant que le nôtre qui s’inquiète sincèrement des difficultés dont souffre l’Etat et se charge de les résoudre en considérant qu’elles l’intéressent lui-même.

Actuellement, sur notre planète, notre pays est le seul à se trouver aux prises avec d’incroyables défis et difficultés qui l’obligent à mener en même temps une prévention d’urgence contre l’épidémie et la réparation des dégâts dus aux calamités naturelles tout en faisant face à la pénurie générale consécutive à des sanctions atroces et persistantes.

Toutes nos épreuves sont pour chacune de nos familles et chacun de nos citoyens une lourde charge et le sujet d’une pénible souffrance.

Néanmoins, notre peuple se préoccupe plus des affaires de l’Etat que des affaires familiales en patriote digne de respect et partage toutes les difficultés de l’Etat pour soutenir le pays par des sueurs et efforts sincères.

Aussi notre Parti fait-il confiance à son peuple, toujours prêt à se mobiliser comme un seul homme dès que le Parti le réclame à la lumière des difficultés du pays et s’en remet-il à lui pour surmonter toutes les difficultés.

Notre peuple s’est toujours montré reconnaissant à notre Parti de ses bienfaits, mais c’est lui qui mérite vraiment les remerciements du Parti.

Pendant 75 ans, notre peuple a soutenu fidèlement notre Parti et défendu sa cause révolutionnaire sacrée sans hésiter ni épargner son sang et sa sueur.

Si notre Parti a pu parcourir un chemin de la révolution on ne peut plus dur et épineux en le parsemant de victoires et de gloire, la clé en réside dans la sincère confiance du peuple dans le Parti et le soutien qu’il a apporté à sa cause.

Notre grand peuple, sage maître et créateur omnipotent de l’histoire, a donné de l’intelligence, une force et un courage sans bornes au Parti, l’a défendu au prix de sa vie et l’a soutenu loyalement, réalisant brillamment son dessein et sa ligne de conduite. Comment pourrait-on imaginer, ne fût-ce qu’un moment, ses 75 années glorieuses, sans ce peuple !

Quand le Parti a lancé un appel à un grand essor, notre peuple y a répondu en allant à l’allure du Chollima, et lorsqu’il a proposé une grande construction du socialisme, notre peuple a entrepris un combat de vitesse en réponse. Notre peuple réalise toujours sans condition la décision du Parti à tous ses risques et périls. Ce grand peuple étant à ses côtés, notre Parti a pu toujours se révéler solide et créer des prodiges malgré de multiples vicissitudes.

Dans notre peuple qui a auréolé la grande fête d’Octobre contre vents et marées avec sa fidélité sans bornes, sa fermeté et par ses efforts loyaux, je découvre avec une joie exaltante la force divine de suivre et défendre le Parti non seulement pendant 75 ans comme il l’a fait jusque-là, mais encore pendant 750 ou 7 500 ans à venir.

Camarades,

Je n’ai pas le courage de me présenter devant le peuple, car je n’ai jamais su répondre convenablement à sa confiance sans bornes.

J’assume, grâce à la confiance de tout le peuple, la responsabilité de conduire le pays suivant l’œuvre des grands Leaders Kim Il Sung et Kim Jong Il, mais, faute d’effort et de soin, je ne suis pas encore parvenu à affranchir le peuple de ses difficultés de vie.

Malgré cela, le peuple s’en remet toujours et entièrement à moi et soutient mon opinion et ma décision en toute circonstance.

Il me témoigne ainsi qu’au Parti une confiance toujours inconditionnelle et inébranlable, dût-il être prêt à endurer de nouvelles souffrances plus grandes.

Cette confiance et cet encouragement ardents et sincères sont pour moi un bien plus précieux que tout honneur et valent plus que des millions d’écus d’or, et la source de la force de vaincre toute crainte et toute hésitation.

Grâce à la confiance dont je jouis, j’ai pu affronter sans hésitation les innombrables défis en me rappelant ma mission et ma volonté de travailler inexorablement pour le peuple, être prêt à affronter même la guerre et faire face énergiquement à un sinistre inouï.

Je considèrerai comme un honneur insigne de servir un peuple aussi méritant et lutter pour lui.

Je réaffirme solennellement à la présente occasion ma détermination de rester fidèle, au risque de ma vie, à la confiance divine de notre peuple.

Chers citoyens du pays entier, chers camarades ici présents,

Je vous remercie sincèrement.

Je tiens à exprimer avec respect une gratitude sincère de respect au peuple entier, au nom de notre Président Kim Il Sung et de notre Dirigeant Kim Jong Il et en mon nom personnel.

Camarades,

Protéger fermement notre peuple, l’honorer davantage et lui permettre de vivre sans avoir plus rien à envier au monde est mon premier devoir, la mission primordiale de notre Parti et notre volonté immuable.

Notre Parti a déjà préparé un potentiel militaire d’ordre suprême pour la sauvegarde de la paix permettant une défense sans faille du socialisme qui représente la dignité et la vie de notre peuple et une prospérité perpétuelle à nos descendants à l’abri de la guerre.

La revue d’aujourd’hui, à l’allure digne, montrera clairement l’aspect d’une armée révolutionnaire formée par le Parti du travail de Corée ainsi que sa puissance.

Comme tout le monde pourra le reconnaître, par rapport à la revue qui a eu lieu voici 5 ans sur cette place pour célébrer le 70anniversaire de la fondation du Parti, celle qu’on verra aussitôt montrera que la modernisation de nos forces armées a connu des progrès considérables et son rythme sautera aux yeux.

Nous disposons d’une puissante armée de scientifiques et techniciens de la défense nationale et d’ouvriers de l’industrie de guerre fermement armés des idées révolutionnaires de leur Parti et entièrement dévoués aux intérêts de leur révolution.

Notre potentiel militaire est développé à tel point que nul ne pourra plus nous mépriser ni ne compter pouvoir se mesurer avec nous.

Nous avons préparé une force de dissuasion telle que nous sommes en mesure de défier toute menace militaire que nous subissons actuellement ou nous pourrons subir éventuellement.

Le rythme de progrès, la qualité et la quantité de notre potentiel militaire sont fonction de notre mode d’action, de nos besoins et de notre horaire.

Notre Parti a défini que le potentiel de la défense nationale, pour être sûr, doit être une force militaire à même de dominer préalablement les forces pouvant porter atteinte à la souveraineté et au droit à l’existence de notre Etat et de notre peuple et les menacer. Et il a fait l’impossible pour faire le nécessaire et ne cesse d’atteindre de nouveaux objectifs dans cette perspective.

Nous renforcerons sans cesse notre force de dissuasion comme moyen de légitime défense autonome pour dominer et contrôler toutes les tentatives dangereuses et les menaces, y compris la menace nucléaire croissante, perpétrées par les forces hostiles.

Notre force de dissuasion destinée à défendre la souveraineté et le droit à l’existence de notre Etat et à sauvegarder la paix dans la région ne servira jamais à des fins injustes ni sera utilisée de façon préemptive contre l’adversaire. Mais, si une quelconque force cherchera à porter atteinte à la sécurité de notre nation et à employer le potentiel militaire contre nous, je mobiliserai toute notre force d’attaque préventive pour la châtier sévèrement.

Je ne veux pas que notre force militaire ait à affronter quiconque.

J’affirme que nous n’accroissons pas notre force de dissuasion en visant à quiconque. Nous le faisons afin de nous défendre par nous-mêmes.

Si nous manquions de force, nos poings fermés ne pourraient servir qu’à essuyer nos larmes et notre sang.

Notre Parti assurera avec un puissant potentiel militaire la souveraineté nationale et une pleine sécurité de notre territoire et sauvegardera le bien-être, la paix et l’avenir perpétuels de l’Etat et du peuple.

Camarades,

Puisque nous avons pour nous des forces armées révolutionnaires pénétrées des idées révolutionnaires du Parti du travail de Corée, infiniment fidèles à la patrie et au peuple et dotées de puissantes armes sophistiquées empreintes de la force et de l’âme de notre peuple, nulle force d’agression ne pourra jamais mépriser notre Etat sacré ni oser barrer la route au peuple coréen.

Il nous reste de permettre à notre peuple de bénéficier pleinement d’une vie riche et hautement civilisée sans plus peiner.

Notre Parti appliquera invariablement et accroîtra sans cesse sa politique de haute valeur tendant à améliorer le bien-être du peuple et à lui accorder davantage de bienfaits et anticipera autant qu’il pourra la société idéale de richesse et de prospérité dont rêve le peuple.

En partageant le sort du peuple pour le meilleur comme pour le pire dans de rudes épreuves et en voyant de ses propres yeux la force de l’union de notre peuple, notre Parti a pu fixer ce que nous avons à faire à l’avenir.

Le VIIIe congrès du Parti du travail de Corée présentera l’orientation et l’objectif précis à suivre dans cette perspective, et notre Parti qui travaille pour le bonheur du peuple passera désormais à une nouvelle étape de lutte.

Plus nous monterons, plus les forces réactionnaires de tout acabit enrageront éventuellement de même que des difficultés imprévues pourront nous surprendre.

Cependant, ce ne sera rien en comparaison avec les épreuves que nous avons traversées. Nous avons la force et la certitude d’en venir à bout.

L’unité monolithique du Parti et des masses populaires cimentée dans une lutte de longue date et la force des talents et la base de l’indépendance préparées par notre socialisme seront à n’en pas douter la puissante force de promouvoir et d’accélérer notre progrès.

Notre Parti et notre peuple, qui ont fait des exploits inconcevables pour les autres à travers d’innombrables difficultés et épreuves jamais vues entreprendront, avec plus de courage et conviction, une ardeur et une détermination extraordinaire, leur marche vers de nouveaux développements et prospérité.

J’exigerai plus sévèrement de toutes les organisations du Parti, du gouvernement, des organes du pouvoir et des organismes des forces armées qu’ils travaillent avec opiniâtreté et soin à préparer un avenir meilleur à notre peuple.

Notre peuple se propose un grand idéal. Le jour viendra où cet idéal deviendra réalité.

Je veillerai à concentrer toutes les forces à cet effet pour aboutir à des innovations, innovations, progrès et changements réels tangibles dans la réalisation d’un objectif plus haut de l’édification du socialisme.

Camarades,

Nous sommes devenus forts et ne cessons pas de nous renforcer dans l’épreuve.

Le temps s’écoule à notre avantage.

Allons tous de l’avant d’un pas énergique vers un avenir socialiste radieux et vers de nouvelles victoires.

Pour terminer, je réitère mes remerciements au peuple entier de la bonne santé dont il jouit.

Mes remerciements sincères vont également aux cœurs qui mettent une confiance invariable dans notre Parti.

Vive notre grand peuple !

 

Source : Naenara

Intégralité de la parade célébrant le 75e anniversaire du Parti du travail de Corée, le 10 octobre 2020 à Pyongyang (source : KCTV)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?