Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2019 3 19 /06 /juin /2019 00:30

Le 15 juin 2019, l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) a tenu son assemblée générale annuelle au siège national du Secours populaire français, à Paris. Après les tensions de l'année 2017, l'année 2018 a connu des évolutions positives, à la fois pour les relations inter-coréenne et pour les relations entre la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) et les Etats-Unis, validant nombre des analyses et prises de position de l'AAFC qui fête cette année son cinquantième anniversaire. Mais d'autres difficultés sont apparues, de nature à ralentir l'activité de l'association. Il apparaît donc nécessaire que les membres de l'Association d'amitié franco-coréenne restent mobilisés, en portant leur regard au-delà des obstacles du moment.

En ouverture des travaux de l'assemblée générale, Guy Dupré, président d'honneur de l'AAFC, a souligné la responsabilité importante qui incombe à l'association dans un contexte d'apaisement des tensions en Corée, après les sommets inter-coréens d'avril 2018 et septembre 2018, et les sommets RPDC-Etats-Unis de juin 2018 et février 2019. Il importe que l'AAFC fasse connaître et encourage le processus historique en cours en Corée.

Le nouveau contexte coréen valide nombre des analyses faites par l'AAFC depuis 50 ans quant à la nécessité du dialogue entre les parties en présence, en plus d'offrir des opportunités faisant plus que en plus apparaître la politique française en Corée, et plus particulièrement vis-à-vis de la RPDC, comme une anomalie, y compris au regard de ce qu'est la tradition diplomatique française (reconnaissance des Etats et non des régimes politiques).

Guy Dupré a aussi tenu à rendre hommage à Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français, décédé le 26 avril 2019. Sous la présidence de Julien Lauprêtre, le Secours populaire français a mené dès 1999 des actions de solidarité avec la Corée du Nord, sur place (distribution de produits alimentaires et de première nécessité, mise en place de projets de santé et d’éducation...) et en France (accueil de médecins nord-coréens pour des formations dans les hôpitaux français). Le Secours populaire français a aussi encouragé les échanges culturels en accueillant des enfants nord-coréens, avec d'autres venus de tous les continents, pendant l'opération « Copains du monde » à Gravelines (Nord). Guy Dupré a rappelé les liens qui unissent de longue date l'AAFC et le Secours populaire français, lesquels ont permis d'organiser en commun plusieurs actions en direction des populations coréennes touchées par les catastrophes naturelles, comme une soirée de solidarité le 1er décembre 2007 suite aux terrible inondations de l'été précédent en RPDC.

Pour terminer son exposé introductif, le président d'honneur de l'Association d'amitié franco-coréenne a redit la confiance et l'amitié que l'AAFC porte à son président, Benoît Quennedey, sans lequel rien de ce qui a été accompli au cours des dernières années n'aurait été possible.

Patrick Kuentzmann, secrétaire général de l'AAFC, a ensuite présenté le rapport d'activité et d'orientation 2018-2019.

Dans un contexte marqué par l'apaisement des tensions dans la péninsule coréenne, il a rappelé les actions menées en 2018 par l'AAFC en faveur de la paix et du dialogue en Corée qu'il s'agisse d'un déplacement en RPDC, d'actions culturelles et de coopération (agriculture), ou de la participation à des événements relatifs à la Corée avec des organisations françaises ou étrangères.

A cet égard, le secrétaire général de l'AAFC a rappelé un grand symbole du nouveau climat de détente dans la péninsule coréenne : l'invitation, le 7 novembre, d'une délégation de l'AAFC par la section française du Comité consultatif pour la réunification nationale (NUAC), organisation sud-coréenne présidée par le président de la République de Corée lui-même, pour assister à une réunion s'adressant à un public composé des associations des Coréens vivant en France, dont la très officielle Association des résidents coréens en France et les Jeunes actifs coréens en France. Au cours de cette réunion, le vice-président exécutif du NUAC a encouragé les Coréens de France à « rassembler l'opinion publique » concernant la réunification, en soulignant qu'il était de leur « rôle et responsabilité » d'intervenir en ce sens, y compris auprès des autorités françaises.

Intervenir auprès des autorités françaises pour qu'elles soutiennent le dialogue inter-coréen est un des axes majeurs de l'action de l'AAFC. Dans une déclaration publique faite quelques semaines auparavant (16 octobre), l'AAFC déplorait d'ailleurs l'attitude peu constructive du Président de la République française recevant son homologue de Corée du Sud venu en Europe rechercher un tel soutien.

En 2018, l'AAFC a pu faire connaître ses positions en intervenant sur des médias audiovisuels nationaux (CNews, France 24, RT France) et locaux (Radio Primitive, à Reims), et dans revues (Un autre monde, revue de l'ONG Nord-Sud XXI, L'Incorrect,...) dont la diversité traduit bien le caractère pluraliste de l'Association d'amitié franco-coréenne. L'AAFC a pu aussi s'appuyer sur ses propres médias, qu'il s'agisse de son site Internet ou de son bulletin trimestriel. La publication du bulletin a malheureusement due être suspendue après le numéro 136 (3ème trimestre 2018), faute d'effectifs suffisants pour le rédiger, le mettre en forme, l'imprimer et l'envoyer, ce qui montre l'urgence d'une mobilisation des adhérents de l'AAFC, car rien n'est acquis!

Les adhérents de l'AAFC sont appelés à prendre toute initiative (rédaction d'articles, mise à disposition d'espaces de réunions, etc). Ils peuvent s'appuyer sur les instances nationales de l'association ainsi que sur ses comités locaux et thématiques qui ont eu une activité soutenue en 2018 et qu'il convient de développer comme un puissant relais de l'AAFC en province et auprès de divers partenaires.

Concernant les orientations à donner à l'action de l'AAFC, le secrétaire général de l'association a commencé par constater que l'Association d'amitié franco-coréenne joue un rôle dont l'importance est inversement proportionnelle à ses moyens. D'autre part, l'« exception française » à l'égard de la Corée ne saurait être une situation appelée à durer tant elle apparaît, de plus en plus, comme une anomalie dans le nouveau contexte des relations inter-coréennes et des relations entre la RPDC et les Etats-Unis.

Pour l'avenir, l'AAFC doit donc continuer de poursuivre les objectifs qui ont été définis lors de la conférence pour la paix et la réunification en Corée, tenue à Paris le 24 juin 2017, parmi lesquels la lutte contre la présentation erronée de la situation de la péninsule coréenne et les fake news véhiculées par les grands médias au sujet de la Corée.

Si des ajustements organisationnels sont aujourd'hui nécessaires pour tenir compte d'une situation complexe, les adhérents de l'AAFC doivent en faire une motivation supplémentaire pour se mobiliser, et mobiliser autour d'eux, afin de préserver l'œuvre accomplie depuis 50 ans par l'AAFC et continuer à faire vivre l'association pour que celle-ci sorte renforcée des épreuves.

Dans l'immédiat, il a été proposé

  • que l'AAFC fasse un don au Secours populaire français, pour soutenir son action en France et à l'étranger,

  • que l'AAFC adopte une déclaration pour la réunification et la paix en Corée à l'occasion du 19ème anniversaire de la Déclaration commune Nord-Sud du 15 juin 2000 ;

  • que l'AAFC participe à la réunion des associations européennes d'amitié avec la Corée qui doit se tenir à Helsinki (Finlande) le 29 juin 2019.

Après une large discussion, les rapports d'activité et d'orientation ont été adoptés à l'unanimité,

Présentant le rapport financier pour 2018, le trésorier de l'Association d'amitié franco-coréenne a mis en évidence un excédent pour la gestion 2018, après le déficit de 2017, année pendant laquelle l'AAFC avait organisé la conférence pour la paix et la réunification en Corée, un événement qui avait mobilisé une bonne partie des ressources de l'association.

Outre l'absence d'événement coûteux à organiser en 2018, l'excédent de gestion s'explique par davantage de ventes, notamment de livres, et par une bonne consolidation dans les adhésions et les abonnements au bulletin trimestriel (dont la publication est néanmoins suspendue depuis le numéro 136).

On constate également une baisse des charges. Mais, comme l'a rappelé le trésorier de l'AAFC, il faut faire face à une nouvelle situation en 2019 et le fait de dépenser peu est en fait une contrainte.

Il faudra donc lancer une grande campagne d'adhésion et de ré-adhésion à l'AAFC, car une association ne fait pas que vivre par des adhésions pour des raisons financières, mais plus simplement humaines.

Le rapport financier a été adopté à l'unanimité.

Les participants ont ensuite réélu les membres des instances nationales de l'Association d'amitié franco-coréenne (comité national et, en son sein, bureau national), lesquels, dans une période difficile, auront en charge de mener l'association vers de nouveaux succès tout en consolidant ceux déjà enregistrés.


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?