Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2018 6 18 /08 /août /2018 13:28

Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations unies (de 1997 à 2006) et récipiendaire du prix Nobel de la Paix en 2001, est décédé à Berne le 18 août 2018, à l'âge de 80 ans. Ancien fonctionnaire des Nations unies, l'homme d'Etat et économiste ghanéen était un homme de principes : engagé pour la paix et l'aide au développement, il avait prôné à l'égard de la Corée l'adoption de politiques allant à contre-courant des préconisations des néo-conservateurs, fondées sur la prise en otage des populations par le biais des sanctions. L'Association d'amitié franco-coréenne salue un homme de paix et de dialogue, partisan déterminé des droits de l'homme, en rappelant quelques-unes de ses prises de position sur la question coréenne, au moment où s'expriment de nouveau les velléités impériales de l'administration américaine qui refuse à ce stade d'apporter des contreparties à la hauteur des gestes déjà effectués par Pyongyang. 

Disparition de Kofi Annan : l'AAFC salue un partisan de la paix et du dialogue, en Corée et dans le monde

Entre 1992 et 1999, les populations de la République populaire démocratique de Corée ont subi une crise humanitaire majeure, ayant causé des centaines de milliers de morts. Pour pallier les déficiences de l'agriculture nord-coréenne, soumise à l'aléa des inondations et des sécheresses, dans un pays où les terres arables (la surface agricole utile) ne représentent qu'un sixième du territoire, l'aide alimentaire internationale est apparue vitale mais soumise aux aléas politiques. Pour sa part, Kofi Annan, alors secrétaire général des Nations unies, avait vigoureusement plaidé en 2003 pour que les donateurs internationaux maintiennent leur effort : 

Dans un communiqué daté d'aujourd'hui, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a fait appel à la solidarité de la communauté internationale pour faire face à la grave situation humanitaire en République populaire démocratique de Corée (RPDC).

Le Secrétaire général précise que de nouvelles contributions des donateurs internationaux garantiraient, "au moins au cours des prochains mois", le maintien d'une aide humanitaire à la RPDC, permettant ainsi d'éviter une crise humanitaire majeure et d'établir les conditions propices au règlement pacifique de l'impasse politique actuelle.

Le Secrétaire général précise en outre qu'il a demandé à son Envoyé personnel en RPDC, Maurice Strong, de solliciter personnellement les principaux donateurs. Il a aussi invité tous les autres pays à participer à cet effort.

L'appel du Secrétaire général fait suite à l'entretien qu'il a eu ce matin avec M. Strong, de retour d'une récente mission en Corée du Nord. M. Strong, qui a eu de longues discussions avec les principaux dirigeants de Pyongyang et visité plusieurs installations du Programme alimentaire mondial (PAM) et du Fonds de l'ONU pour l'enfance (UNICEF) dans ce pays, a recommandé que des mesures humanitaires soient prises d'urgence, compte tenu de la grave pénurie de vivres et de médicaments en RPDC.

ONU Info

Partisan d'une issue multilatérale à la question coréenne par la voie du dialogue, le secrétaire général des Nations unies avait également salué la reprise des pourparlers à six (entre les deux Corée, la Chine, les Etats-Unis, la Russie et le Japon) sur la question coréenne en juillet 2005, en soulignant à cette occasion la contribution positive de la République populaire de Chine et de la République de Corée (Corée du Sud) - en plaidant pour une dénucléarisation de (toute) la péninsule coréenne, treize ans avant l'adoption de la déclaration de Panmunjom lors du sommet inter-coréen 27 avril 2018 : 

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan :


Le Secrétaire général se félicite de l’accord auquel les négociateurs de la République populaire démocratique de Corée et des États-Unis sont parvenus à Beijing concernant la reprise des pourparlers à six durant la dernière semaine de juillet. Le Secrétaire général salue également les efforts intenses de la communauté internationale, et en particulier de la Chine et de la République de Corée, pour les travaux constructifs et inlassables qu’elles ont accomplis à cette fin.


Le Secrétaire général est fermement encouragé par la détermination des participants aux pourparlers à six de réaliser de véritables progrès lors de la reprise des pourparlers, qui devraient conduire à la négociation d’une zone dénucléarisée stable, sûre et prospère dans la péninsule coréenne. Il continue de penser que le dialogue, basé sur la bonne volonté et le respect mutuel, est la meilleure manière de parvenir à ces objectifs, quelles que soient les difficultés rencontrées, et il continuera de faire tout son possible pour soutenir ces travaux.

Nations unies - Couverture des réunions et communiqués de presse

Après son départ du secrétariat général des Nations unies, Kofi Annan avait été l'une des figures prééminentes des "Global Elders" (en français, anciens ou sages) pour résoudre des questions de portée universelle. A cet égard, il avait plaidé en décembre 2017 contre les risques d'escalade autour de la péninsule coréenne - ne citant nommément, en bon diplomate, aucune des parties, en sachant qu'il est des principes qui dépassent les clivages politiques et nationaux :  

« Aujourd’hui, les dirigeants vont dans la mauvaise direction (…) Les dirigeants abandonnent », ajoute M. Annan, se disant particulièrement préoccupé par l’escalade des tensions en Corée du Nord.

« Un seule méprise, une seule erreur et nous sommes tous victimes (…) Le déclenchement d’une guerre nucléaire peut ne pas découler d’une décision délibérée » mais d’un accident, avertit-il (...)

The Times of Israël

Puisse le message de paix et d'humanisme de Kofi Annan continuer à être entendu, et inspirer de nouvelles générations d'hommes et de femmes de bonne volonté, sincèrement attachés à la paix du monde et aux droits humains. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?