Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2018 4 10 /05 /mai /2018 10:11

Dans la nuit du mercredi 9 mai au jeudi 10 mai 2018, le président américain Donald Trump et son épouse Melania ont accueilli, dès leur arrivée à l'aéroport, les trois Américains - tous d'origine coréenne - qui étaient emprisonnés en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord). Ayant déploré les conditions tragiques de la libération d'Otto Warmbier en juin 2017, l'Association d'amitié franco-coréenne, l'AAFC salue ce dénouement diplomatique heureux - intervenu à l'occasion d'une nouvelle visite à Pyongyang du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo. Ce déplacement préparait le sommet entre les présidents Kim Jong-un et Donald Trump, dont ce dernier a annoncé qu'il se tiendrait le 12 juin à Singapour. La libération des trois Américains apparaît comme un nouveau geste d'ouverture et de bonne volonté des autorités nord-coréennes. 

Donald et Melania Trump accueille à l'aéroport les trois Américains libérés

Donald et Melania Trump accueille à l'aéroport les trois Américains libérés

La nouvelle était attendue, notamment depuis la visite à Stockholm mi-mars de Ri Yong-ho, ministre des Affaires étrangères de la RPD de Corée - la Suède représentant les intérêts consulaires des Etats-Unis en Corée du Nord. 

Si ce n'est pas la première fois que des citoyens américains sont détenus puis libérés en RPD de Corée, notamment à l'occasion de la visite de personnalités américaines (par exemple pour les journalistes Laura Ling et Euna Lee, en août 2009, à l'occasion d'une visite de l'ancien président américain Bill Clinton), et que la mesure de libération intervient sur décision spécifique et personnelle du plus haut dirigeant du pays (le Président de la commission des Affaires d'Etat Kim Jong-un a amnistié les trois hommes), cette décision s'inscrit pour sa part clairement dans le contexte d'une perspective d'évolution des relations bilatérales entre Pyongyang et Washington. C'est aussi un succès personnel pour le président Donald Trump qui, quelle que soit l'issue du sommet à venir avec le Président Kim Jong-un, réussit d'ores et déjà sur une question où son prédécesseur Barack Obama avait échoué, en ce qui concerne le plus ancien des trois détenus coréens américains en Corée du Nord. 

En effet, deux des hommes libérés, Kim Hak-song et Kim Sang-duk (ou Tony Kim), avaient été arrêtés en 2017 pour "actes hostiles" contre la RPD de Corée. Ils travaillaient à l'Université des sciences et des technologies de Pyongyang, université privée en Corée du Nord - dont les activités sont par ailleurs rendues plus difficiles depuis l'interdiction de principe faite aux citoyens américains de se rendre en RPDC, après la disparition d'Otto Warmbier.

Le troisième citoyen américain, Kim Dong-chul, est un pasteur et homme d'affaires, qui avait été condamné en avril 2016 à dix ans de travaux forcés pour espionnage. Des activités de prosélytisme religieux sont menées auprès des Nord-Coréens par des protestants sud-coréens ou d'origine coréenne en Chine du Nord-Est.

Sources : 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?