Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2018 5 27 /04 /avril /2018 13:51

En franchissant la zone démilitarisée le 27 avril 2018 pour rencontrer le Président Moon Jae-in, le Président Kim Jong-un est devenu le premier dirigeant nord-coréen à se rendre au sud de la péninsule. Ce troisième sommet Nord-Sud est historique à plus d'un titre : pour la première fois, grâce aux efforts des Coréens eux-mêmes, les enjeux ont dépassé ceux des relations intercoréennes pour souligner l'impérieuse nécessité que tous les Coréens vivent enfin en paix. 

Historique

L'émotion était palpable lorsque les deux dirigeants coréens sont venus à la rencontre l'un de l'autre, sous le regard des caméras du monde entier. Afin de ne pas répéter les erreurs du passé, quand les précédents sommets intercoréens n'avaient pas empêché une détérioration ultérieure des relations Nord-Sud, le communiqué commun publié à l'issue de la rencontre a souligné la nécessité de rencontres régulières - alors qu'une ligne de communication directe avait par ailleurs été instaurée à la veille du sommet. D'ores et déjà, le Président Moon Jae-in devrait se rendre en République populaire démocratique de Corée à l'automne.

Premier objectif affirmé par le communiqué : mettre fin à la guerre et aux tensions qui, trop longtemps, ont endeuillé la péninsule coréenne après la fin des combats de la guerre de Corée (1950-1953). La signature d'un traité de paix, en lieu et place de l'accord d'armistice de 1953, a été hautement affirmé, conjointement à la mise en place d'un système de sécurité collective ("un régime de paix permanent et solide"). Y parvenir nécessitera des échanges avec les Etats-Unis, la Chine et les autres parties au conflit.

Deuxième objectif : garantir la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Selon le communiqué, 

 

La Corée du Sud et la Corée du Nord confirment l’objectif commun d’obtenir, au moyen d’une dénucléarisation totale, une péninsule coréenne non nucléaire.

Historique

Troisième objectif : relancer la coopération et les échanges intercoréens. A cet égard, le communiqué conjoint du 27 avril 2018 a fixé au 15 août - jour de la libération de la Corée de l'occupation japonaise - de nouvelles réunions de familles séparées.

La Corée du Sud et la Corée du Nord ont décidé de poursuivre le programme de réunion des familles séparées à l’occasion du Jour de la libération nationale le 15 août cette année.

Les trois sujets de l'ordre du jour (paix, dénucléarisation, dialogue intercoréen) ont ainsi bien abouti à des avancées concrètes, obtenues en un temps record - à peine plus de 100 jours après la décision du Président Kim Jong-un d'une participation nord-coréenne aux Jeux olympiques de Pyeongchang. Les administrations des deux pays ont travaillé sans relâche pour obtenir ces résultats remarquables.

L'Association d'amitié franco-coréenne se félicite de ces acquis, sur lesquels il convient maintenant de bâtir une feuille de route pour la paix et la réunification, tout en soulignant que le processus de dialogue sera long et parsemé de difficultés. Prochaine étape, et pas la plus simple : le sommet annoncé entre les Présidents Donald Trump et Kim Jong-un.

Historique

Sources : 

Déclaration de Panmunjom

pour la paix, la prospérité et la réunification de la péninsule coréenne

 

Le 27 avril 2018, à une période de haute signification marquée par le changement historique intervenu dans la péninsule coréenne, Kim Jong-un, Président du Comité des affaires d’Etat de la République populaire démocratique de Corée, et Moon Jae-in, Président de la République de Corée, ont, conformément à l’aspiration unanime de la nation entière à la paix, à la prospérité et à la réunification, tenu une conférence au sommet Nord-Sud dans le « Maison de la paix » à Panmunjom.

Les chefs suprêmes du Nord et du Sud ont déclaré solennellement aux 80 millions de Coréens et au monde entier qui n’y aura plus de guerre et qu’une époque nouvelle, époque de paix, est inaugurée dans la péninsule coréenne.

Suivant leur ferme volonté de mettre fin au plus tôt à la division et à l’affrontement de vieille date, legs de la guerre froide, d’ouvrir hardiment une époque nouvelle, époque de réconciliation nationale, de paix et de prospérité, d’améliorer et développer toujours plus activement les rapports Nord-Sud, les chefs suprêmes du Nord et du Sud ont déclaré, à Panmunjom, lieu historique, ce qui suit :

1. Le Nord et le Sud amélioreront et développeront sur tous les plans et de façon remarquable leurs rapports pour renouer les liens du sang coupés de la nation et hâter un avenir de prospérité commune et de réunification dans l’indépendance.

L’amélioration et le développement des rapports Nord-Sud sont le vœu unanime de la nation entière et une exigence urgente de l’époque qui ne souffre plus d’ajournement.

Le Nord et le Sud ont réaffirmé le principe d’indépendance nationale selon lequel notre nation doit décider elle-même de son destin et sont convenus d’appliquer en tous points les déclarations et tous les accords déjà adoptés entre eux pour inaugurer une phase de tournant au niveau de l’amélioration et du développement de leurs rapports.

Le Nord et le Sud ouvriront dans les meilleurs délais le dialogue et des négociations dans tous les domaines, dont des pourparlers à haut rang, pour prendre des mesures actives visant à appliquer les points convenus lors de la conférence au sommet.

Le Nord et le Sud sont convenus d’établir dans la zone de Kaesong le bureau commun de liaison Nord-Sud où les autorités des deux parties stationneront en permanence en vue d’une consultation étroite entre les autorités des deux parties, d’échanges et d’une coopération non gouvernementaux satisfaisants.

Le Nord et le Sud sont convenus d’activer une coopération, des échanges, le va-et-vient et des contacts dans différents domaines de toutes les couches sociales afin de favoriser l’atmosphère de réconciliation et d’union nationales.

Ils promouvront activement, sur le plan intérieur, à l’occasion des journées significatives pour le Nord comme pour le Sud, dont le 15 Juin, des festivités communes nationales avec la participation des autorités, des parlements, des partis politiques, des organisations d’autonomie régionale, des organisations non gouvernementales et de toutes les couches sociales, pour stimuler l’atmosphère de réconciliation et de coopération, et, sur le plan extérieur, participeront en commun aux compétitions internationales, dont les Jeux asiatiques 2018, pour démontrer au monde entier l’intelligence, le talent et l’union de la nation.

Le Nord et le Sud sont tombés d’accord pour s’attacher à régler d’urgence les problèmes humanitaires engendrés par la division nationale et pour ouvrir des pourparlers de la Croix-Rouge Nord-Sud en vue de résoudre par consultation les différents problèmes, dont les retrouvailles entre proches et parents dispersés.

Dans l’immédiat, des retrouvailles entre proches et parents dispersés auront lieu à l’occasion du 15 Août prochain.

Le Nord et le Sud sont convenus, en vue d’un développement équilibré de l’économie nationale et d’une prospérité commune, de promouvoir activement les points convenus dans la Déclaration du 4 Octobre et, en premier lieu, de prendre des mesures pratiques visant à relier les réseaux ferroviaires et routiers des côtes est et ouest, à les moderniser et à les mettre en fonctionnement.

2. Le Nord et le Sud s’attacheront en commun à atténuer la grave tension militaire et à éliminer effectivement le danger de guerre dans la péninsule coréenne.

La réduction de la tension militaire et l’élimination du danger de guerre dans la péninsule coréenne s’avèrent particulièrement importantes pour le destin de la nation et cruciales pour une vie pacifique et stable des Coréens.

Le Nord et le Sud sont convenus de cesser sur tous les plans, notamment sur terre, sur mer et dans l’air, tous genres d’actes d’hostilité l’un à l’égard de l’autre de nature à provoquer une tension et un conflit militaire.

Dans l’immédiat, ils sont convenus de cesser à partir du 1er mai l’émission par haut-parleur et l’épandage de tracts et tous les autres actes d’hostilité dans les parages de la ligne de démarcation militaire, d’en supprimer les moyens correspondants et de transformer la zone démilitarisée en une zone de paix réelle.

Le Nord et le Sud sont convenus de prendre des mesures effectives visant à convertir les parages de la « limite nord » de la mer de l’Ouest en zone de paix pour prévenir des conflits militaires éventuels et à permettre une pêche en sûreté.

Le Nord et le Sud sont convenus, en fonction de l’activation de la coopération, des échanges, du va-et-vient et des contacts entre eux, de prendre différentes mesures visant à les assurer sur le plan militaire.

En vue de résoudre sans délai par consultation les problèmes militaires surgis entre eux, le Nord et le Sud sont convenus d’ouvrir de fréquents pourparlers entre les autorités militaires, dont ceux avec ministre des Forces armées populaires, et, en premier lieu, des pourparlers militaires au rang de généraux dans le courant du mois de mai.

3. Le Nord et le Sud collaboreront activement à l’instauration d’un système de paix permanent et durable dans la péninsule coréenne.

Mettre un terme à l’état d’armistice anormal actuel dans la péninsule coréenne et y installer un système de paix durable sont une tâche historique qui ne souffre plus de retard.

Le Nord et le Sud ont réaffirmé leur accord de non-agression stipulant la non-emploi de toute forme de force armée pour convenir de le respecter rigoureusement.

Le Nord et le Sud sont convenus de procéder au désarmement par étape en fonction de l’atténuation de la tension militaire et de l’établissement de la confiance militaire effective entre eux.

Le Nord et le Sud sont convenus de promouvoir activement l’ouverture de pourparlers tripartites entre le Nord, le Sud et les Etats-Unis ou de pourparlers quadripartites entre le Nord, le Sud, la Chine et les Etats-Unis en vue de proclamer la fin de la guerre cette année marquée par le 65anniversaire de la conclusion de l’accord d’armistice, de convertir celui-ci en un accord de paix et d’instaurer un système de paix permanent et durable.

Le Nord et le Sud ont confirmé l’objectif commun d’aboutir à une péninsule coréenne sans armes nucléaire grâce à une dénucléarisation complète.

Le Nord et le Sud ont partagé l’avis que les mesures actives prises par le Nord revêtent une importance considérable pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne et sont convenus de s’acquitter chacun de ses responsabilités et de son rôle.

Le Nord et le Sud se sont accordés pour s’attacher à s’assurer du soutien et de la coopération de la communauté internationale pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Les chefs suprêmes du Nord et du Sud sont convenu de discuter sérieusement et fréquemment des problèmes majeurs de la nation à travers des conférences régulières et par des liaisons téléphoniques directes, d’approfondir ainsi la confiance mutuelle et de travailler ensemble à élargir davantage la tendance favorable au développement durable des rapports Nord-Sud, à la paix, à la prospérité et à la réunification de la péninsule coréenne.

Dans l’immédiat, le Président Moon Jae-in visitera Pyongyang en automne de l’année courante.

 

Panmunjom, le 27 avril 2018

Kim Jong-un

Président du Comité des affaires d'Etat

de la République populaire démocratique de Corée

Moon Jae-in

Président

de la République de Corée

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?