Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2017 1 11 /12 /décembre /2017 23:34

Le 3 décembre 2017, l'émission "Sept à huit" de TF1 a consacré un reportage au Président Kim Jong-un de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord). Un reportage qui ne mérite pas qu'on s'y attarde quant à son contenu - car l'on n'y apprend rien de nouveau sur la RPD de Corée ni sur son dirigeant. En revanche, nous avons été intéressés par le fait que les auteurs du reportage ont interrogé plusieurs responsables de l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) dont les entretiens ont tous intégralement disparu lors du montage de l'émission. Parmi eux, Robert Charvin, vice-président de l'AAFC, auteur de "Comment peut-on être Coréen (du Nord) ?", réédité en 2017 aux éditions Delga, qui nous livre ci-après son ressenti, dans un article intitulé TF1 : "Comment peut-on être Coréen (du Nord) ?"

TF1 : « Comment peut-on être Coréen (du Nord) ? »

« L'aventure » que représente la participation à un reportage de TF1 sur la RPDC mérite d'être contée à ceux qui n'assimilent pas la Corée du Nord au diable et qui se veulent partisans de solutions équitables et pacifiques à la crise des relations RPDC – États-Unis.

Le journaliste de TF1 qui m'a sollicité sur la question a consacré avec son caméraman près d'une heure, le 22 septembre 2017, à m'interviewer à la Faculté de Droit, Place du Panthéon, pour finalement ne rien utiliser dans l'émission diffusée à 19h10 le dimanche 3 décembre 2017.

Il n'est sans doute pas responsable de cette « omission » qui concerne à coup sûr d'autres interviewés. Ce journaliste, très ouvert et sympathique, avait manifesté d'autant plus d'intérêt à mes paroles que visiblement il découvrait la question coréenne pour la première fois dans son activité professionnelle.

Source d'étonnement pour moi, il ne s'intéressait qu'à Kim Jong-un de manière quasi anecdotique. Rien sur ses prédécesseurs, rien sur la guerre de 1950-1953, ni la dévastation du pays par les bombardements américains, rien sur l'absence de traité de paix avec les États-Unis, rien sur l'embargo international subi depuis plus de soixante-dix ans avec toutes ses conséquences sur les problèmes à résoudre pour Pyong Yang, rien sur la passivité des Nations unies directement impliquées avec les États-Unis, rien sur la non-reconnaissance diplomatique par la France.

Kim Jong-un est une sorte de génération spontanée dont la politique n'a aucune relation avec le passé immédiat et lointain ! Il ne s'agissait pas de comprendre le pourquoi de la volonté de la RPDC de maîtriser une force de dissuasion nucléaire, réponse à l'agressivité américaine et à la présence permanente des forces armées US en Corée du Sud et dans toute la région, sans parler des manœuvres militaires régulières aux frontières coréennes. Les racines des problèmes n'intéressent pas TF1 : il faut de la personnalisation, du spectacle (même s'il a été cent fois reproduit avec des images standards sur les défilés militaires nord-coréens, les avenues « trop » larges et sans circulation, etc.). En bref du « Paris Match » animé.

La grande chaîne privée regrette sans doute que le leader de la RPDC n'ait pas été filmé par les services américains à l'occasion de quelques frasques avec une belle étrangère ou que l'on n'ait pas trouvé trace de quelques milliards personnels placés dans un paradis fiscal, comme n'importe quelle banque ou personnalité occidentales qui se respectent !

Pour bénéficier d'un autre ton (comme celui que les grands médias adoptent lorsqu'ils parlent du Qatar, de l'Arabie Saoudite, des Émirats, du Pape ou de Johnny Halliday), il aurait fallu que Kim Jong-un et la Corée du Nord aient la capacité d'investir quelques milliards en France ou que le Leader ait eu un visage à l'occidental type Che Guevara.

Notre société du spectacle et ses médias ne manquent pas de perversité « culturelle », à défaut d'être encore les héritiers du Siècle des Lumières.

TF1, qui revendique évidemment, comme tous les autres médias de notre pays, son « objectivité », a présenté une émission exclusivement à charge, sauf pendant les trente dernières secondes permettant à un chercheur compétent de souligner que la RPDC n'avait aucun intérêt à déclencher une guerre. Une concession sans doute accordée au brave journaliste, victime d'un montage où seuls les témoignages accusateurs ont trouvé leur place...

TF1, comme tout le monde, n'apprécie pas Trump et ses provocations : exception faite pour la Corée du Nord !

Un triste bilan pour une grande chaîne de télé française, indifférente à la complexité de la réalité et fabriquant un produit « consensuel » pour téléspectateurs primaires. Toutefois, une expérience quasi humoristique pour un universitaire, qui pendant l'interview songeait à l'analyse de Pierre Bourdieu « De la Télévision » et à la liberté d'expression dont il racontait à ses étudiants les mésaventures françaises en rappelant que Montesquieu disait, il y a quelques siècles : « Comment peut-on être Persan ».

Robert Charvin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?