Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 20:44

Le 25 septembre 2017, Ri Yong-ho, ministre des Affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a parlé de déclaration de guerre américaine après que des bombardiers américains eurent survolé le ciel de la péninsule coréenne, en précisant à des journalistes que son pays pourrait abattre les bombardiers américains qui s'approcheraient de ses côtes. Ces déclarations doivent être resituées dans leur contexte, au vu des actions menées par les Etats-Unis, tant sur le plan militaire que sur celui des sanctions unilatérales : un examen attentif des faits montre en effet que, dans l'escalade des tensions, ce sont bien les Américains qui multiplient les initiatives de nature à jeter de l'huile sur le feu, au risque d'entraîner la péninsule dans une nouvelle guerre de Corée qui aurait des conséquences catastrophiques. 

Crise en Corée : qui provoque qui ?

Si l'envoi de bombardiers américains dans le ciel coréen n'est pas nouveau (des précédents ont par exemple eu lieu en mars 2013 et en janvier 2016), ceux-ci auraient toutefois approché exceptionnellement près de la RPD de Corée selon un communiqué du Pentagone : 

C’est l’endroit le plus au nord de la zone démilitarisée qu’un avion américain ou un bombardier a survolé au large des côtes nord-coréennes au 21e siècle.

Pourtant, face à ce qui aurait qualifié de provocation si l'initiative était venue de la Corée du Nord, la RPDC a fait preuve de retenue pour éviter toute escalade vers la guerre, comme l'a observé le président de la commission du Parlement sud-coréen sur la base d'un rapport des services de renseignement sud-coréens. Ainsi, selon l'agence Yonhap : 

Le président de la commission du renseignement a également dit, citant le rapport du NIS, que le Nord a au contraire accru ses précautions pour ne pas causer un affrontement militaire accidentel le long de la frontière intercoréenne tendue et a ordonné à son armée de «rapporter d'abord avant de prendre une quelconque mesure militaire».

Un élément supplémentaire d'escalade militaire des Etats-Unis réside dans l'hypothèse de "frappes préventives" (comprendre : d'attaques en premier), que les "faucons" américains tenteraient d'accréditer comme nécessaires et raisonnables.

Sur le plan non militaire, l'administration américaine a fait dans la surenchère par rapport aux sanctions internationales, pourtant déjà exceptionnellement lourdes et mises en place à son initiative : si Washington prétend favoriser le multilatéralisme, elle manie aussi l'unilatéralisme quand celui-ci sert ses intérêts, dévoyant ainsi les principes de la Charte des Nations unies. Ainsi, des sanctions unilatérales ont été prises par les Etats-Unis à l'égard de huit banques nord-coréennes et de vingt-six personnalités de la RPD de Corée, basées en Chine, en Russie, en Libye et aux Emirats Arabes Unis, dont les biens et intérêts ont été bloqués ou placés sous contrôle des Etats-Unis. Le placement sous contrôle des Etats-Unis, selon la terminologie employée par l'administration américaine, est une procédure qui ignore la souveraineté nationale des Etats où ces banques et individus sont situés, méconnaissant gravement ce principe de base du droit international public.

Enfin, l'administration américaine a interdit l'accès à son territoire de tous les citoyens nord-coréens.

Face à ces mesures agressives, et qui dépassent une escalade verbale qui relève essentiellement de l'épiphénomène, il importe que la communauté internationale se mobilise pour la paix et le dialogue en Corée, contre l'unilatéralisme états-usien et pour la défense des principes du droit international public seuls à même de garantir un authentique régime de sécurité collective en Asie du Nord-Est et dans le monde.

Sources : 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?