Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 19:44

Le 26 mai 2017, pour la première fois depuis l'entrée en fonctions du Président Moon Jae-in, un échange intercoréen - les contacts Nord-Sud étant toujours soumis à l'approbation des autorités gouvernementales sud-coréennes - a reçu l'accord du ministère de la Réunification à Séoul. Une décision qui signifie la volonté de Séoul de favoriser à nouveau les échanges intercoréens.

Moon Jae-in autorise un contact intercoréen non gouvernemental

La demande émane d'une ONG, le Korean Sharing Movement, dont la demande avait été formulée début mai, dans le cadre d'un projet Nord-Sud de lutte contre la malaria. Co-dirigée par un député démocrate (majorité), Won Hye-young, l'ONG, fondée en 1996 et active dans le domaine des aides agricoles et alimentaires, envisage également une visite au Nord vers le 10 juin - sous réserve d'obtenir l'autorisation du ministère de la Réunification.

19 demandes d'ONG auraient été déposée pour des coopérations intercoréennes, qui pourraient recevoir un avis favorable dès lors qu'elles ne remettent pas en cause les sanctions internationales contre la République populaire démocratique de Corée, ainsi que l'a observé l'agence sud-coréenne Yonhap :

Le ministère avait annoncé le 22 mai son intention d’autoriser la reprise des échanges intercoréens au niveau civil dans la mesure où ceux-ci ne vont pas à l’encontre des sanctions imposées au régime nord-coréen par la communauté internationale.

Source :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)