Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 23:08

Ancien maire communiste de Châtillon (Hauts-de-Seine), grande figure du mouvement pacifiste en France, Jacques Le Dauphin est décédé le 2 mai 2017. L'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) rend hommage à un homme qui avait été de tous nos combats pour la paix et la réunification dans la péninsule coréenne. Nous adressons nos condoléances à sa famille, à ses camarades et à ses proches.

Né à Paris le 20 mars 1933, Jacques Le Dauphin s'était engagé très jeune pour la paix, marqué à jamais par l'expérience tragique de la Seconde guerre mondiale  : signataire de l'appel de Stockholm, il avait été élu au Conseil national du Mouvement de la paix en 1962, devenant ensuite membre du bureau national de l'organisation pacifiste française  secrétaire départemental des Hauts-de-Seine.

Militant communiste, tout d'abord membre de l'Union de la jeunesse républicaine de France dès 1952, ce technicien diplômé du Conservatoire des arts et métiers avait notamment été secrétaire de la section du 2e arrondissement de Paris (1959-1961), maire de Chatillon-sous-Bagneux de 1974 à 1983 et conseiller général de 1976 à 1982 - étant parallèlement secrétaire national de l'Association nationale des élus communistes et républicains (Anecr) de 1976 à 1983.

Secrétaire national du Mouvement de la paix de 1983 à 1994, il avait fondé l'Institut de documentation et de recherche sur la paix (IDRP), dont il était encore le directeur lors de sa disparition, témoignant de l'importance qu'il consacrait à l'activité théorique. Vice-président de l'AAFC chargé des contacts avec les organisations pacifistes, Bernard Hugo est par ailleurs président de l'IRDP. 

Jacques Le Dauphin s'était engagé contre les armes nucléaires et la course aux armements : il avait participé activement à la première manifestation sur le plateau d'Albion, en 1989, contre les missiles nucléaires, puis au rassemblement à Suippes en 1990 contre les euro-missiles.

L'AAFC rend hommage à Jacques Le Dauphin

Jacques Le Dauphin était aussi un militant actif pour le développement, ayant été un des animateurs du Comité national pour l'indépendance et le développement (CNID).

Il appartenait à la génération ayant grandi sous la guerre de Corée, et ayant connu la menace de l'emploi d'armes atomiques par les Américains contre la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord). Ses engagements politiques et associatifs l'avaient à de multiples reprises rapproché de l'AAFC, en militant non seulement pour la paix en Corée mais aussi pour la coopération et l'amitié franco-coréennes : il avait été un membre actif de la première délégation de maires de France en RPD de Corée organisée par l'AAFC, et il avait œuvré à l'établissement à Châtillon, ville dont il était alors maire, du siège du Comité international de liaison pour la paix et la réunification en Corée (CILRECO).

Sources :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC CILRECO
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)