Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Assemblée générale de l'AAFC
du samedi 15 avril 2017


Rapport d'orientation

présenté par Benoît Quennedey

vice-président de l'Association d'amitié franco-coréenne

en charge des actions de coopération

 

En ce premier semestre de l'année 2017, la situation dans la péninsule coréenne est inédite, riche d'espoirs mais aussi lourd de menaces. Alors qu'un renouvellement important est en cours à la tête des principales puissances concernées au premier plan par la question coréenne - après l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis, la destitution de Mme Park Geun-hye en Corée du Sud où une élection présidentielle anticipée se tiendra le 9 mai, et avant le dix-neuvième congrès du Parti communiste chinois cet automne - les tensions autour de la péninsule coréenne ont atteint un point de paroxysme depuis la crise nucléaire de 1994 : pour la première fois en plus de vingt ans, l'hypothèse d'une attaque américaine contre la Corée du Nord, qui serait un acte de guerre aux conséquences effroyables, est sur la table. Pour notre association, à l'avant-garde du combat pour la paix et la réunification de la Corée depuis près d'un demi-siècle, la tâche qui nous incombe est à la hauteur de nos ambitions : expliquer, analyser, convaincre pour briser le consensus médiatique qui voudrait faire d'une guerre en Corée la conséquence logique et souhaitable de la description de la République populaire démocratique de Corée comme étant l'enfer sur terre, suivant une stratégie maintes fois utilisée consistant à décrire l'adversaire du conflit à venir comme étant le produit d'une anomalie à laquelle il convient de mettre fin.

Mais les événements en cours suffisent à nous prouver que l'imprévisibilité ne vient pas des dirigeants nord-coréens, mais bien d'un chef de l'Etat américain qui oscille au gré des influences contradictoires auxquelles il est soumis ; que les exercices de guerre américano-sud-coréens en cours, qui sont les plus grandes manœuvres militaires au monde, n'ont évidemment pas un but défensif, mais visent bien à préparer un changement de régime au Nord en utilisant les armes classiques de la subversion, de l'infiltration, du sabotage et - si nécessaire - de l'assassinat. Cette politique mortifère, dont nous avons vu les conséquences désastreuses en Libye, en Syrie et en Irak où elle a engendré - pour le coup - de vrais monstres politiques, nous devons la combattre pied à pied, dans les médias lorsqu'ils nous donnent la parole, sur les réseaux sociaux, au sein des organisations dont nous sommes membres, enfin et d'abord sur les différents blogs de l'AAFC - à cet égard, je tiens à saluer l'arrivée de nouveaux contributeurs qui, par des traductions, la publication d'articles spécialisés ou des comptes rendus de nos activités, illustrent que sur le terrain de l'offensive médiatique nous sommes une force présente, structurée, crédible, riche d'expériences que nous avons su tisser au-delà des effets de mode et du prêt-à-penser qui sert trop souvent de marque de fabrique à une désinformation issue d'officines néo-conservatrices dont on sait qui les finance et quels intérêts elles servent.

Notre association est, quant à elle, une association de bénévoles, qui ne reçoit aucune subvention publique et dont les seules ressources sont les cotisations et les dons de ses membres et de ses sympathisants (hormis la vente, limitée, de livres et de divers objets). C'est pourquoi le renforcement constant de nos effectifs est un gage d'indépendance et de capacité d'action : la poursuite de la structuration de l'AAFC en comités régionaux doit permettre de faire rayonner notre association sur tout le territoire national. L'an passé, des comtés thématiques ont également été constitués : ils doivent à présent s'épanouir pleinement et ouvrir la voie pour permettre une connaissance effective de la Corée - de toute la Corée - entre membres partageant les mêmes affinités et animés d'une volonté commune : promouvoir la paix, la prospérité et la réunification de la Corée.

En liaison avec les Coréens vivant en France, nous resterons présents aux avant-postes du combat pour la démocratie et les libertés publiques en Corée du Sud. Nous pouvons être fiers d'avoir été, en France, le fer de lance de cette solidarité franco-coréenne dans les luttes. L'élection présidentielle sud-coréenne du 9 mai ne sera pas un point d'achèvement, car il faudra poursuivre jusqu'à la victoire les luttes pour les droits des travailleurs, la libération des prisonniers politiques (y compris les objecteurs de conscience), l'abrogation de la loi de sécurité nationale et des listes noires qui sont une honte pour la Corée du Sud.

Notre capacité d'agir repose sur une connaissance concrète des réalités coréennes. Les voyages en République populaire démocratique de Corée (RPDC) en constituent un élément fondamental, pour recueillir les demandes qui nous sont adressées mais aussi évaluer et identifier les coopérations concrètes que nous pouvons conduire - qu'elles soient universitaires, scientifiques, culturelles, sportives, économiques ou sociales. En outre, notre capacité à intervenir auprès des populations coréennes touchées par les catastrophes naturelles nous a positionnés comme un acteur indispensable d'une solidarité qui doit se poursuivre et s'épanouir.

En août, une délégation de l'AAFC se rendra ainsi au Nord de la Corée, en cette année qui marque le soixante-quinzième anniversaire de la naissance du Dirigeant Kim Jong-il et le cent-cinquième anniversaire de la naissance du Président Kim Il-sung. Si nous nous associons aux célébrations des Nord-Coréens, ce n'est pas par un quelconque effet de mimétisme, mais parce que nous sommes convaincus que le dialogue avec l'autre implique une connaissance et un respect réciproques. De cette compréhension mutuelle naît le dialogue fécond d'où jaillit l'espoir d'un monde de paix et de fraternité.

La délégation de l'AAFC qui se rendra plus particulièrement en RPDC cet été devrait revêtir une importance particulière : pour la première fois depuis 2008, nous devrions constituer une délégation tri-nationale, à l'image du reste de notre association qui accueille des citoyens d'autres pays partageant notre combat à la portée universaliste.

Car l'AAFC, qui a animé et anime toujours le Comité international de liaison pour la paix et la réunification en Corée (CILRECO), grâce à l'action inlassable de notre Président Guy Dupré, le sait : le combat internationaliste n'est pas un vain mot, tant les conditions dans lesquelles les associations d'autres pays poursuivent les mêmes objectifs que les nôtres en s'adaptant aux conditions de chaque pays, ce qui rend indispensable une concertation et un partage d'expériences. Tel est le sens du rassemblement international que sera la conférence de Paris, les 23 et 24 juin prochains, fruit d'un travail d'organisation qui a commencé dès 2016 à la suite de l'appel que nous avait lancé nos homologues des pays nordiques lors du séminaire européen d'Helsinki, en septembre 2015. Après une première journée consacrée aux échanges universitaires et aux coopérations avec l'ensemble de la Corée, nous accueillerons, au cœur de Paris, nos homologues de Belgique, du Danemark, d'Irlande, de Pologne, du Royaume-Uni, d'Haïti, du Mali et du Tchad - pour ne citer que les seuls pays ayant d'ores et déjà fait connaître leur participation - et aussi bien sûr de la République populaire démocratique de Corée, avec la venue expresse, en France et en Europ, d'une délégation du Comité coréen de solidarité avec les peuples du monde. Cet événement devra marquer une ère nouvelle dans les échanges internationaux entre associations d'amitié avec la Corée, respectueux de l'identité et de l'indépendance de chacune d'elles, comme le CILRECO a su le faire avec brio depuis 40 ans. Et pour ce faire, nous avons besoin de toutes les énergies, pour accueillir et accompagner les délégations, les héberger si possible, traduire et rédiger les actes et comptes rendus de ces journées internationales. Nous espérons que, toutes et tous, vous y prendrez pleinement part.

Mes chers amis, notre association a, depuis 1969, su s'adapter tout en poursuivant avec succès l'atteinte des objectifs définis par nos fondateurs. Sachons nous montrer à la hauteur des espoirs que place en nous le peuple coréen. Pour la paix, pour la réunification et l'amitié entre les peuples ! Je vous remercie de votre attention.

Partager cette page

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Teads - Top des blogs - International

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)