Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 13:45

La République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), et au premier lieu sa capitale Pyongyang, connaît un véritable renouveau architectural, à mille lieues de certains clichés médiatiques. Les années difficiles qui ont suivi la mort du Président Kim Il-sung, que les Nord-Coréens appellent « La dure marche », sont désormais de l’histoire ancienne, la famine ayant disparu en dépit des sanctions économiques les plus lourdes au monde qui touchent la RPD de Corée. L’exploit est donc de taille pour un pays qui n’a d’autres choix que de poursuivre un développement encore largement autocentré, l’accès aux financements internationaux et aux énergies à bon marché lui étant interdit. C’est ainsi suivant les idées du Juche, faisant de l’indépendance nationale le principe cardinal du système politique et social, que le Président Kim Jong-un a lancé le projet de l’avenue Ryomyong à Pyongyang, symbole de cette nouvelle Corée du Nord qui, fière de sa réussite, fait face avec succès aux sanctions imposées par les États-Unis et leurs alliés.

Image satellite du site avant le début des travaux

Image satellite du site avant le début des travaux

Le projet proposé par Kim Jong-un en mars 2016 correspond à la rénovation totale de l’avenue Ryomyong, partant du Palais du Soleil Kumsusan jusqu’au carrefour Ryonghung à Pyongyang.

Il comprend entres autres la construction d’immeubles modernes d’habitations, d’écoles, de crèches, de bureaux de postes ainsi que la création d’une nouvelle annexe de l’Université Kim Il-sung appelée bâtiment numéro 3.

Maquette du projet

Maquette du projet

Toutes ces structures seront alimentées en eau et en énergie par des moyens écologiques : panneaux solaires pour l’électricité, énergie géothermique pour le chauffage par exemple.

Des serres seront installées sur les toits afin que les citadins soient eux-aussi impliqués dans la production des denrées alimentaires et participent ainsi à l’autonomie du pays en matière agricole.


À propos du projet, le Président Kim Jong-un a déclaré :

La construction de l’avenue n’a pas seulement un but urbanistique mais est également une occasion de montrer clairement l’état d’esprit de la RPDC, debout, en dépit des diverses sanctions et pressions de la part des Américains et de leurs alliés, montrant un pays avançant pour réaliser l’utopie du peuple, prouvant que la RPDC est capable de s’en sortir par elle-même et que rien ne lui est impossible.

Le Président Kim Jong-un sur le site en construction

Le Président Kim Jong-un sur le site en construction

C’est donc en un temps record, un peu plus d’un an, que les travaux parviennent à leur point d’achèvement. La date est en effet fixée au 15 avril 2017, 105ème anniversaire de la naissance du fondateur et Président de la RPDC, Kim Il-sung.

La date d’achèvement des travaux a été décalée, la date de livraison initiale fixée en août 2016 n’ayant pu être tenue à cause des inondations catastrophiques survenues dans la province du Hamgyong du Nord cette même année, tous les efforts de la nation s’étant alors tournés vers l’aide aux sinistrés.


Ce projet trouve sa place dans la politique intitulée « Une Nation Forte et prospère -강성대국 » qui a officiellement démarré en 2012, et qui comprend entre autres la construction de 100,000 nouveaux logements. Si le volontarisme économique a été un des moteurs de la reconstruction du pays à un rythme accéléré au lendemain de la guerre de Corée, suivant une croissance à deux chiffres, la RPD de Corée cherche aujourd’hui à renouer avec des politiques de développement donnant toute leur importance à l’aménagement urbanistique et au logement.

Principale source : KCNA

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Architecture Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)