Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 20:18

Le 25 février 2017 le département d'Etat américain a refusé d'accorder des visas d'entrée aux Etats-Unis à une délégation de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) conduite par Choe Son-hui, directrice de l'Amérique du Nord au ministère des Affaires étrangères de la RPD de Corée, et qui aurait dû rencontrer d'anciens responsables américains à New York début mars. En refusant ainsi de maintenir des canaux de contact informel avec la RPD de Corée, l'administration Trump porte une responsabilité claire dans le refus du dialogue et la détérioration des relations internationales en Asie du Nord-Est.

Kim Kye-gwan, vice-ministre des Affaires étrangères de RPDC, et Choe Son-hui, directrice de l'Amérique du Nord au ministère des affaires étrangères de RPDC

Kim Kye-gwan, vice-ministre des Affaires étrangères de RPDC, et Choe Son-hui, directrice de l'Amérique du Nord au ministère des affaires étrangères de RPDC

En l'absence de relations directes continues entre Washington et Pyongyang, les rencontres d'officiels nord-coréens avec d'anciens responsables américains jouent un rôle utile de maintien des échanges et du dialogue - la partie nord-coréenne pouvant ainsi faire part de ses intentions à la partie américaine qui, en ce qui la concerne, ne représente pas l'administration américaine, ainsi libre ensuite de donner suite (ou non) aux propositions formulées par la RPD de Corée. De tels canaux de dialogue sont un facteur de paix et de stabilité en Asie du Nord-Est, que l'administration Obama a toujours maintenus - en dépit de sa politique de sanctions toujours accrues à l'égard de la Corée du Nord. Des échanges - qu'il faut donc qualifier d'informels - ont ainsi eu lieu entre Washington et Pyongyang en octobre 2016 à Kuala Lumpur, puis en novembre 2016 à Genève.

Les refus de visa n'ayant pas à être motivés, le département d'Etat américain n'a pas donné les motifs de son refus d'entrée sur le territoire des Etats-Unis de la délégation nord-coréenne qu'aurait conduite Choe Son-hui.

Cette décision de l'administration Trump signe une fin de non-recevoir à la proposition de la Corée du Nord, formulée dans un commentaire publié par le quotidien du Parti du travail Rodong Sinmun, que les Etats-Unis revoient leur politique "hostile" à l'égard de Pyongyang. Selon le quotidien,

L’actuelle administration américaine doit prendre une décision courageuse pour changer sa politique au lieu de suivre la politique d’hostilité contre la Corée du Nord qui échoue totalement.

Sources :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations Etats-Unis-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)