Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 20:26

Depuis sa défection en Corée du Sud avec sa famille, l'ancien numéro deux de l'ambassade nord-coréenne à Londres, Thae Yong-ho, multiplie les déclarations publiques qui, à chaque fois, font l'objet d'une large couverture médiatique. Dernier "scoop" en date : un entretien donné au Wall Street Journal dans lequeil il déclare que les jours du régime nord-coréen sont comptés car la révolte gronderait - tout particulièrement au sein des élites... Mais qui est ce transfuge dont les prédictions à la Nostradamus sont paroles d'évangile pour le journaliste lambda ?

A chaque apparition publique Thae Yong-ho a droit au même traitement médiatique : cette déclaration serait exceptionnelle, sans précédent, et il serait un des plus hauts dignitaires nord-coréens à avoir fait défection. Alors, forcément, il saurait bien des choses.

En quelques mois Thae Yong-ho a remplacé Hwang Jang-yop, ancien secrétaire du Parti du travail de Corée ayant fait défection au Sud en 1997, et qui, lui aussi, était devenu la coqueluche des néo-conservateurs de toutes nationalités, si désireux d'entendre un défecteur dire ce qu'ils voulaient entendre : la Corée du Nord doit s'effondrer, la Corée du Nord va s'effondrer. Hwang Jang-yop est mort en 2010, avant que ne soit dressé l'acte de décès de la République populaire démocratique de Corée. Mais il a un digne successeur en Thae Yong-ho.

Sauf que Thae Yong-ho n'est pas Hwang Jang-yop : diplomate en poste à l'étranger pendant de longues années avant sa défection, même pas chef de poste diplomatique, il ne recevait qu'un écho lointain et assourdi des luttes de pouvoir dans les cercles nord-coréens. Il n'avait accès à aucun dossier sensible, notamment sur les questions militaires, et n'était pas un intime des cercles dirigeants. En d'autres termes, ce n'est certainement pas un défecteur de haut niveau, seulement un diplomate parmi des centaines d'autres, bien que très proche des milieux de renseignement nord-coréens. Ses opinions n'ont aucune valeur d'expertise.

Alors, comment en est-il arrivé là ? A ce que chacune de ses déclarations soulève des dizaines d'articles dans la presse internationale, et récemment à plusieurs reprises dans les médias français ? Certes, ce qu'il a à dire est spectaculaire, mais comment en est-il arrivé à ce qu'il se fasse en plus passer pour ce qu'il n'est pas - un défecteur de si haut rang, à en croire les médias qui rapportent ses propos, qu'on finirait par croire qu'il était le bras droit de Kim Jong-un ?

La vérité est probablement à chercher dans le parcours de Thae Yong-ho. Sa famille n'avait pas à se plaindre de son mode de vie en Corée du Nord, ou à l'étranger. Il n'y a pas de victimes parmi ses proches - au contraire. Mais une fois arrivé en Corée du Sud, Thae Yong-ho a bien dû vivre, ne serait-ce que pour payer les très chères études de ses enfants. Alors, il a fait ce qu'il savait faire : du renseignement. Et il est allé se vendre aux services secrets sud-coréens, qui en ont fait un personnage mythique, un défecteur de haut rang, qui, pour continuer à toucher son salaire, doit dire ce que les services secrets répètent inlassablement : que la Corée du Nord va s'effondrer, que la Corée du Nord doit s'effondrer. Et Thae Yong-ho s'acquitte de ses nouvelles fonctions en serviteur zélé de ses nouveaux maîtres, avec le soutien de médias complices des services de renseignement sud-coréens qui savent faire fonctionner la grosse caisse médiatique et la machine à propagande

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Corée et médias
commenter cet article

commentaires

Jacques Lantier 30/01/2017 13:58

1 - Comment peut-on être « très proche des milieux de renseignement nord-coréens », être numéro deux dans une ambassade importante durant de longues années et « n’avoir accès à aucun dossier sensible » ?
2 – Faut-il être un « intime des cercles dirigeants » pour être considéré comme un diplomate important ? (je ne vois pas la France nommer comme premier secrétaire à Londres une personne médiocre).

Association d'amitié franco-coréenne 01/02/2017 13:03

Bonnes questions. Thae Yong-ho était en charge de surveiller les Nord-Coréens en Europe dans le cadre du renseignement, ainsi que de défendre l'image de son pays et la diplomatie nord-coréenne auprès des médias et des interlocuteurs de la RPDC. L'ambassade nord-coréenne à Londres est certes importante, mais n'a pas le même poids que les ambassades nord-coréennes à Pékin et aux Nations Unies ou, pour rester en Europe, en Allemagne ou l'ambassade auprès de l'OIT. Quant aux dossiers sensibles, il s'agit du nucléaire ou encore du système de pouvoir nord-coréen, tous sujets sur lesquels il n'avait pas d'accès direct à des informations secret-défense. Ensuite, nous confirmons qu'il était manifestement un diplomate tout à fait compétent dans l'exercice de ses missions, mais pas un numéro un du poste à Londres ni un intime des cercles dirigeants.

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Teads - Top des blogs - International

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)