Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 13:53

La Sud-Coréenne Park Sae-eun a été promue première danseuse du Ballet de l'Opéra de Paris (BOP), ainsi qu'elle l'a annoncé le 5 novembre 2016 sur son compte Twitter. Il s'agit de la deuxième plus haute distinction au sein du Ballet de l'Opéra de Paris, qui comprend les cinq échelons suivants, par ordre croissant : quadrille, coryphée, sujet, premier danseur et étoile. Alors que le premier danseur coréen (et même asiatique) à avoir intégré le Ballet de l'Opéra de Paris est Kim Yong-geol, en 2000, l'Association d'amitié franco-coréenne revient sur quelques-unes des principales dates de la carrière de Park Sae-eun.

Park Sae-eun première danseuse du Ballet de l'Opéra de Paris

Après avoir étudié la danse à l'Académie nationale du Ballet de Corée (du Sud), Park Sae-eun a obtenu le prix de Lausanne en 2007 puis la médaille d'or au concours de Varna en 2010. Engagée dans le corps du Ballet de l'Opéra de Paris en 2011, elle atteint le grade de coryphée en 2013, et décroche la même année le prix du Cercle Carpeaux, avant de devenir sujet en 2014.

Après s'être produite dans le ballet Hommage à Violette Verdy (chorégraphe : George Balanchine) au Palais Garnier du 22 octobre au 15 novembre 2016, Park Sae-eun danse dans la représentation qui est donnée du Lac des cygnes de Rudolf Noureev à l'Opéra Bastille du 5 au 31 décembre 2016.

Sources :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)