Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 17:41

En juillet 2016, les Etats-Unis ont annoncé leur intention de déployer en Corée du Sud un système antimissile dit de défense terminale en haute altitude (Terminal High Altitude Area Defense, THAAD), prétendument contre les missiles nord-coréens. Cette annonce a encore accru les tensions dans la région, la Chine et la Russie voyant dans la proximité de ce système américain antimissile une menace pour leurs propres intérêts stratégiques. En Corée du Sud même, de nombreux citoyens se mobilisent contre le déploiement du système THAAD. Dans cette lutte, il peuvent compter sur la solidarité de plusieurs organisations et personnalités, dont certaines sont réunies au sein de Task Force to Stop THAAD in Korea and Militarism in Asia and the Pacific ("Force d'intervention pour stopper THAAD en Corée et le militarisme en Asie et dans le Pacifique"), coalition initialement formée par cinq organisations basées aux Etats-Unis : Solidarity Committee for Democracy and Peace in Korea, Korea Policy Institute, Philadelphia Committee for Peace and Justice in Asia, Global Network Against Weapons & Nuclear Power in Space, et Veterans For Peace. Deux militantes de cette coalition ont d'ailleurs été récemment interdites d'entrée en Corée du Sud où elles devaient participer aux manifestations contre le déploiement du THAAD. La coalition a publié une déclaration maintenant soutenue par plus de 80 organisations dans le monde, dont l'Association d'amitié franco-coréenne. Voici la traduction française de cette déclaration.

L'AAFC rejoint la coalition contre le déploiement du système antimissile THAAD en Corée du Sud

Non à la défense antimissile américaine en Corée

Le 7 juillet 2016, les gouvernements américain et sud-coréen ont annoncé une décision conjointe de déployer en Corée du Sud le système américain antimissile de défense terminale en haute altitude (THAAD).

Les deux gouvernements prétendent, sans preuve sérieuse et contre l'avis des experts, que le système THAAD protègera la Corée du Sud de la menace des missiles nord-coréens. Par exemple, le Service de recherche du Congrès des Etats-Unis pense que le THAAD a peu de chances de mettre la Corée du Sud à l'abri puisqu'il est destiné à contrer des missiles à haute altitude, qui ne sont pas ceux que la Corée du Nord pourrait utiliser contre des cibles sud-coréennes.

En outre, la décision de déployer le THAAD en Corée du Sud, et de maintenir les jeux guerriers menés par les Etats-Unis et la Corée du Sud au cours de l'été dernier, a été prise en dépit des offres faites par la Corée du Nord de geler ses programmes d'armes nucléaires si Washington et Séoul arrêtent leurs manœuvres militaires. La Corée du Nord a depuis continué à tester des missiles balistiques, procédé à sa cinquième explosion nucléaire, le 9 septembre 2016, et poursuit toujours son objectif de placer une ogive nucléaire sur un missile balistique intercontinental.

Le déploiement du THAAD américain en Corée du Sud fait partie du « pivotement » des Etats-Unis vers l'Asie-Pacifique. Il étend le réseau déjà important de systèmes américains de « défense antimissile » encerclant la Chine et la Russie. Ces systèmes donnent aux Etats-Unis un avantage militaire significatif, bien que fugace, dans toute confrontation à venir puisqu'ils permettent à l'armée américaine de neutraliser la capacité d'un adversaire à répliquer. L'extension de ce réseau paraît refléter une décision plus large des Etats-Unis de faire évoluer leur posture militaire d'une posture de dissuasion à une posture de première frappe.

La détermination du gouvernement américain à utiliser et étendre sa présence militaire dans la région pour y renforcer son influence politique a un prix élevé. Par exemple, cette stratégie augmente les tensions militaires régionales, alimente une nouvelle course aux armements, et accroît la possibilité d'une nouvelle guerre dans la péninsule coréenne. En faisant cela, il fait aussi obstacle à la souveraineté nationale et aux aspirations du peuple des autres pays, en l'occurrence ici, de la Corée du Sud.

De plus en plus de Sud-Coréens luttent pour empêcher le déploiement du système THAAD dans leur pays. Ils craignent avec raison que son déploiement entraîne leur pays dans une alliance anti-chinoise aux côtés des Etats-Unis et du Japon, encourage les forces politiques militaristes et anti-démocratiques chez eux, et exacerbe les tensions entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Ils s'inquiètent aussi des effets nocifs pour la santé qui semblent associés à l'exploitation du système radar du THAAD. Une autre source d'inquiétude est le coût du système THAAD - estimé à 1,3 milliard de dollars, auxquels il faut ajouter 22 millions de dollars chaque année pour son fonctionnement et son entretien - que supporteront les contribuables sud-coréens et américains.

On sait très peu de choses aux Etats-Unis au sujet du THAAD et de l'opposition des Sud-Coréens à son déploiement dans leur pays, et des récentes ouvertures diplomatiques de la Corée du Nord visant à réduire les tensions dans la péninsule. Pourtant, son déploiement devrait être aussi une source d'inquiétude pour le peuple des Etats-Unis. Nous souffrirons aussi si notre pays entre à nouveau en guerre. Et même si le pire est évité, le développement ininterrompu de nouveaux systèmes d'armes toujours plus destructeurs détourne de précieuses ressources des programmes sociaux dont le pays a tant besoin.

Après des décennies d'engagements militaires désastreux à l'étranger, nous avons besoin d'une nouvelles approche. Nous pressons le gouvernement américain de renoncer aux politiques qui font monter la tension militaire et de redessiner les lignes de l'époque de la guerre froide en faveur de politiques cherchant à résoudre les conflits, pacifiquement, au travers de la diplomatie et du dialogue. A cette fin, nous pressons le gouvernement américain de revenir sur sa décision de déployer le THAAD en Corée du Sud, et de rechercher toutes les pistes possibles pour réduire les tensions dans la péninsule coréenne en se réengageant sur la voie de la diplomatie avec la Corée du Nord.


 

Organisations soutenant la déclaration "Non à la défense antimissile américaine en Corée" :

Act Now to Stop War and End Racism (ANSWER)

Alliance of Scholars Concerned about Korea, National Office, U.S.A.

Alternative News, County Westmeath, Ireland

Anakbayan USA, National Office, USA

Asian Americans for Peace and Justice, USA

Asian Americans United, Philadelphia, PA, USA

Association d'amitié franco-coréenne (France-Korea Friendship Association), Paris, France

Australian Anti-Bases Campaign Coalition, Sydney, Australia

BAYAN USA, National Office, USA

Blue Vigil in Solidarity with Okinawa in New York, New York, New York

Brandywine Peace Community, Philadelphia, PA, USA

Campaign for Nuclear Disarmament (CND), London, United Kingdom

Chicago Action Network for Peace, Chicago, Illinois, USA

Code Pink, National Office, USA

Comité Boricua Philadelphia-Camden, Philadelphia, PA, USA

Committees of Correspondence for Democracy and Socialism, National Office, USA

Eclipse Rising, National Office, USA

Ecumenical Peace Institute/Clergy and Laity Concern, Northern California, USA

Eyak Preservation Council, Cordova, Alaska, USA

Freedom Road Socialist Organization, National Office, USA

Foro Contra la Guerra Imperialista y la OTAN (Forum Against Imperialist War and NATO), Madrid, Spain

Global Network Against Weapons and Nuclear Power in Space

The Granny Peace Brigade, New York, New York

Green Party, US - National Office

Hawaiʻi Okinawa Alliance, Honolulu, Hawaiʻi

Hawaiʻi Peace and Justice, Honolulu, Hawaiʻi, Hawaiʻi

Hiroshima Day Committee, Sydney, Australia

Hope Alliance of New York, Metropolitan New York, USA

Ieumsae, Korean Drumming Group, Oakland, California, USA

International Action Center, National Office, USA

International Forum on Globalization, San Francisco, CA

International Peace Bureau, Geneva, Switzerland

June 15 U.S. Committee for Reunification of Korea, National Office, USA

Korea Policy Institute

Malu 'Aina Center for Non-violent Education & Action, Kurtistown, Hawaiʻi, Hawaiʻi

Marrickville Peace Group, Marrickville, NSW, Australia

MAUI PEACE ACTION, Pukalani, Maui, Hawaii, USA

Moana Nui Action Alliance, Los Angeles, CA

Nanum Corean Cultural Center, Los Angeles, California, USA

National Campaign for Nonviolent Resistance, National Office, USA

National Campaign to End the Korean War, National Office, USA

National Lawyers Guild, National Office, USA

NewsPro, Inc., Boston, Massachusetts, USA

New South Wales branch of the Independent and Peaceful Australia Network (IPAN-NSW), Sydney, Australia

New York Catholic Workers, New York, New York

The New York Catholic Worker, New York, New York

New York City War Resisters League, New York, New York

Nodutdol for Korean Community Development

NO NATO LIST, ITALY (National)

NO WAR NET, ROME, ITALY

Nuclear Age Peace Foundation - Santa Barbara, California, US

Okinawa Environmental Justice Project, Okinawa, Japan

One Heart for Justice, Northern California, USA

Pan-Korean Alliance for Reunification (PKAR), National Office, USA

Party for Socialism and Liberation, National Office, USA

Peace21, Los Angeles, California, USA

Peace Action, National Office, USA

Peaceful Skies Coalition - National Office (Taos, NM)

Peace Works, Brunswick, Maine, USA

Philadelphia Branch Workers World-Mundo Obrero Party, Philadelphia, PA, USA

Philadelphia International Action Center, Philadelphia, PA, USA

Philadelphia Committee for Peace and Justice in Asia, Philadelphia, PA, USA

Raging Grannies, New York, New York, USA

“Remembering Hiroshima, Imagining Peace”, Pittsburgh, Pennsylvania, USA

RootsAction.org, USA

Scientists for Peace & Sustainability, National Office, Germany

Solidarity Committee for Democracy and Peace in Korea

Stop Police Terror Project DC, Washington, D.C., USA

Support Committee for Korean Prisoners of Conscience US, National Office, USA

Swedish Peace Council, Stockholm, Sweden

TLtC (The Least of these Church): Justice and Peace Committee, New York, NY, USA

United for Justice with Peace (Boston), Cambridge, Massachusetts

United National Antiwar Coalition (UNAC), National Office, USA

U.S. Peace Council, National Office, USA

Veterans for Peace, NYC Chapter 34, New York, New York

Veterans for Peace, Santa Fe Chapter 055, Santa Fe, New Mexico, USA

Women Against Military Madness (WAMM), Minneapolis, Minnesota

Women Cross DMZ, National, USA

Women’s Fightback Network, Philadelphia, PA, USA

Women for Genuine Security, National Office, USA

World Beyond War, Charlottesville, VA, USA

Yorkshire Campaign for Nuclear Disarmament (CND), Bradford, United Kingdom


 

Personnes soutenant la déclaration "Non à la défense antimissile américaine en Corée" :

Noam Chomsky, Boston, Massachusetts

Ramsey Clark, New York, New York, USA

Bruce Cummings, University of Chicago, Chicago, Illinois, USA

Ann E. Ruthsdottir, Brunswick, Maine

Rob Mulford (War Resister) Write-In Candidate for United States Senate, Alaska, U.S.

Ronald Fujiyoshi, Hilo, Hawaii

Ramsay Liem, Chestnut Hills, Massachusetts

Seung-Hee Jeon, Belmont, MA

Dohee Lee, Oakland, California, USA

Joseph Gerson (PhD), Co-Convener, Peace & Planet Network & Vice-President, International Peace Bureau

Dave Webb, Leeds, UK

Tim Beal, Ph.D. Featherston, New Zealand

Jenny Clegg, Manchester, United Kingdom

Brinton Lykes, Ph.D. Chestnut Hill, Massachusetts, USA

Rev. Duk Jin Hong (DC Methodist Church), Fairfax, Virginia, USA

Simone Chun, Seattle, USA

Og Lim, Boston, USA

Dongseong Oh, Toronto, Ontario CANADA

Kelly Lee, Toronto, Ontario CANADA

Michelle Kim, San Diego, California, USA

Oh Sun Myung, Yongin, Kyungki-do, South Korea

So Young Jeon, Gimcheon, South Korea

Taewon Kwon, Beecroft NSW, Australia

Hyojung Kim, Strathfield NSW, Australia

Youngju Jun, Fremont, CA, USA

JaeHo Lee, Busan, South Korea

Hyungman Choi, Kimcheon, South Korea

Tom Boughan, Cowan, Tennessee, USA

Batur Talu, Istanbul, Turkey

Barbara and Jim Dale, Decorah, Iowa, USA

Rael Nidess, M.D., Marshall, Texas, USA

Lisa Grant, Ukiah, California, USA

Madeline Shaw, Slate Hill, New York, USA

Angelo Baracca, Florence, Italy

Cooang Moon Co, Kwangmyung-si, Kyungki-do, South Korea

Lee Sang Woong, Gyeonggi-do Goyang-si, South Korea

Ingeborg Breines, former Co-president International Peace Bureau and former director of UNESCO, Oslo, Norway

Leonard and Ellen Zablow, New York, NY

Youchan Jeong, Seoul, South Korea

Yunju Nam, Buffalo, New York, USA

Hyun-Jin Jun, Baltimore, Maryland, USA

Seok Heo, Baltimore, Maryland, USA

Lee Bomi, Seong-ju, South Korea

Luke Zannes, London, United Kingdom

Thomas Burns, Conifer, Colorado, USA

Brian Park, Seattle, Washington, USA

Jungeun Lee, Seoul, South Korea

Yunju Nam, Buffalo, New York, USA

Dr. Owen Miller, UK

Geumsoon Yoon, Seongju, South Korea

Cho Rong Hwang, Seoul, Korea

Seung Soon Jang, Georgia Institute of Technology, Marietta, Georgia, USA

Logan Tamburo, West New York, New Jersey, USA

Dr. Moon Jae Pak, Columbus, Ohio, USA

Ki-Jung Moon, Taegu, South Korea

Brian Reynolds, Atlantic City, New Jersey, USA

Carl-Philippe Pierre-Paul, Pembroke Pines, Florida, USA

Jimmy Brash, Parsippany New Jersey, USA

Olivier Bouchard, Paris, France

HyunKyoung Jeong, Busan, South Korea

Veda Hyun-Jin Kim, Chicago, Illinois, USA

Pilar Castel, Rome, Italy

Ben Tao, Boston, Massachusetts, USA

Bon Chung closter, New Jersey, USA

Bill Adamski, Minneapolis, Minnesota, USA

Jaekeun Kwak, DaeJeon, South Korea

Hyeseon Kim, Port Matilda, PA, USA

Jae Barclay, Incheon, South Korea

Sora Ko, Changwon, South Korea


 

Source :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC Relations Etats-Unis-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Teads - Top des blogs - International

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)