Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 12:43

Le comité national de l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) s'est réuni à Paris le 30 août 2016. Outre un point sur les activités conduites en juillet et août 2016 et la préparation d'une conférence internationale à Paris en juin 2017, la réunion du comité national coïncidait avec l'anniversaire de la fondation de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) le 9 septembre 1948 : alors que la France reste l'un des deux derniers pays de l'Union européenne (avec l'Estonie) à ne pas avoir établi de relations diplomatiques complètes avec la RPD de Corée, l'AAFC juge cette situation préjudiciable tant pour défendre les intérêts de la France et de la paix qu'au regard de la nécessité de favoriser la paix et les échanges en Asie du Nord-Est. Les membres du comité national de l'AAFC ont ainsi débattu des actions à entreprendre en direction des pouvoirs publics et des partis politiques en France. 

L'AAFC va écrire aux candidats à la primaire des Républicains

Dans un contexte de montée des tensions dans la péninsule coréenne lourdes de menaces de guerre, au moment de nouvelles manoeuvres militaires conjointes américano - sud-coréennes, l'AAFC plaide à nouveau pour le retour au dialogue et la négociation d'un traité de paix dans la péninsule coréenne. A cette fin, le comité national a souhaité encore renforcer les échanges avec les pouvoirs publics. Si M. Jean-François Fitou, directeur du bureau français de coopération à Pyongyang, qui avait exprimé le souhait de rencontrer les membres de l'AAFC, n'a pas pu honorer l'invitation qui lui avait été faite de venir à la réunion du comité national de l'AAFC ce 30 août 2016, les échanges avec le ministère des Affaires étrangères ont donné lieu à un riche débat : l'AAFC poursuivra son dialogue avec le Quai d'Orsay sur les actions de coopération qu'elle mène ou soutient en RPD de Corée (dans le domaine, notamment, du handicap et des échanges universitaires), tout en continuant à plaider pour une reconnaissance diplomatique pleine et entière de la RPD de Corée par la France, conformément à la tradition diplomatique française de reconnaître les Etats et non les régimes. Les membres du comité national de l'AAFC ont aussi pris acte de la volonté du gouvernement français de ne pas porter de jugement sur les atteintes aux droits de l'homme en Corée du Sud, au nom du respect de la souveraineté nationale de la République de Corée : ils invitent donc la France à faire preuve de cohérence en respectant de manière analogue la souveraineté de la République populaire démocratique de Corée, et en arrêtant par conséquent de poser le critère des droits de l'homme comme condition à l'établissement de relations diplomatiques complètes avec la RPD de Corée. Enfin, si la diplomatie française entend invoquer les travaux du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies sur la RPD de Corée, elle doit alors tenir aussi compte des vives critiques formulées par les Nations Unies sur les droits de l'homme en Corée du Sud.

Le comité national de l'AAFC estime donc indispensable que la diplomatie française obéisse à des principes clairs et retrouve sa cohérence, laquelle a contribué au rayonnement international de notre pays sous les présidences, notamment, du général de Gaulle et de François Mitterrand, avant même d'engager un débat de fond sur la pertinence des choix diplomatiques de notre pays : si le ministère français des Affaires étrangères considère que les droits de l'homme sont une priorité de son action, il ne doit pas en faire une application à géométrie variable ; si au contraire le principe de respect des souverainetés nationales est apprécié comme la pierre angulaire de notre action diplomatique, le Quai d'Orsay doit l'appliquer avec sincérité. Pleinement conscients que ces choix doivent relever d'orientations politiques au plus haut niveau, les membres du comité nationale de l'AAFC ont donc décidé d'interroger par écrit sur la question coréenne les candidats à l'élection primaire des Républicains, avant de solliciter l'avis de tous les candidats qui se présenteront aux suffrages des citoyens français à l'élection présidentielle de 2017, comme lors des scrutins de 2007 et 2012 (pour l'élection de 2012, Nicolas Dupont-Aignan et Jacques Cheminade avaient répondu à l'AAFC).

L'AAFC va écrire aux candidats à la primaire des Républicains

Enfin, le comité national de l'AAFC s'est félicité de la poursuite de l'organisation nationale de l'Association sur l'ensemble du territoire national, avec la création d'un nouveau comité régional en Nouvelle-Aquitaine le 13 août 2016 et la constitution du comité régional Bourgogne - Franche-Comté le 16 juillet 2016. Alors que les échanges se poursuivent pour la création de comités régionaux en Auvergne - Rhône-Alpes et en Provence - Alpes - Côte d'Azur, Henri Boudin a été choisi par le comité national de l'AAFC comme correspondant régional dans les Pays de la Loire. Enfin, la création d'un premier comité thématique - le comité Espéranto de l'AAFC, le 27 août 2016 - vise à organiser et coordonner les actions de l'AAFC dans des domaines d'action spécifiques au sein de comités thématiques. Alain Serres, trésorier du comité Nouvelle-Aquitaine, et Nathalie Kesler, secrétaire du comité Espéranto, ont rendu compte de la création de leurs comités respectifs et des projets d'actions futures devant les membres du comité national de l'AAFC.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Teads - Top des blogs - International

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)