Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 19:05

La littérature de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) est peu connue, et volontiers vilipendée comme tout ce qui vient du Nord de la Corée. Elle offre pourtant un regard intérieur sur la société nord-coréenne qui suffirait, au-delà de ses qualités littéraires intrinsèques, à éveiller l'intérêt : c'est du reste ce qui explique le succès inattendu du premier roman nord-coréen publié et traduit en France, Des amis de Baek Nam-ryong - une première rendue possible grâce au professeur de coréen Patrick Maurus que l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) avait invité à présenter la littérature nord-coréenne lors d'une conférence organisée à Paris en 2012. L'éditeur Actes Sud a réitéré en publiant en 2016 une anthologie de nouvelles contemporaines de la RPDC, intitulée Le rire de 17 personnes (du nom d'une des nouvelles), traduites du coréen par Patrick Maurus, Kim Kyoung-sik et Benoît Berthelier. 

"Le rire de 17 personnes", une anthologie de nouvelles nord-coréennes

Ce sont dix auteurs nord-coréens contemporains que nous donne à découvrir cette anthologie de onze nouvelles de la littérature coréenne : Baek Nam-ryong, Kim Chong, Choe Song-jin, Chon In-gwang, Han Ung-bin (deux nouvelles au sein du recueil pour cet auteur parmi les plus connus de RPDC), Chang Ki-song (dont la nouvelle Notre institutrice a été adaptée au cinéma en 1981), An Dong-chun, Kang Song-gyu, Kang Kui-mi et Kim Hye-song - une des rares écrivains de Corée du Nord à avoir été publiée au Sud, en 1987, avec son roman historique Kunbaba.

Le parti-pris des auteurs ayant fait le choix des nouvelles regroupées dans ce recueil est de parler de la vie quotidienne et, comme le souligne leur présentation par l'éditeur, d'offrir

un panorama captivant d’une littérature qu’on ne saurait réduire aux prescriptions idéologiques et qui frappe par sa défense des valeurs positives. Ces textes parlent de corruption, de soupçon, de profiteurs, de délinquance, mais aussi de solidarité, d’effort collectif, de reconnaissance, de résilience. Car l’optimisme est pour ce peuple partie prenante du réalisme.

En décrivant des situations à forte charge émotionnelle, en prônant des valeurs d'exemplarité que se doit de délivrer l'artiste confucéen (en l'occurrence, écrivain, mais il en irait de même s'il était peintre ou cinéaste), les auteurs de cette anthologie de nouvelles s'inscrivent pleinement dans un style coréen, propre à l'ensemble de la péninsule (Nord comme Sud) - dont la littérature distingue traditionnellement les courtes fictions (ou nouvelles), les récits de moyenne longueur, les romans et les romans-fleuves.

Alors que jusqu'à présent les seules nouvelles nord-coréennes en français avaient été publiées par des revues spécialisées (comme Dans le bus de Cho Kun, parue en 2009 dans la revue Neige d'août), la revue Tangun offre par ailleurs un accès à d'autres nouvelles nord-coréennes.

Pour acquérir Le rire de 17 personnes, voir la présentation de l'ouvrage sur le site d'Actes Sud :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)