Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 18:26

En août 2015, dix étudiants en coréen de l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) ont effectué un séjour d'études d'une quarantaine de jours à l'Université Kim Il-sung, la plus prestigieuse université de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord). L'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) est revenue sur cet échange, mis en place par le Professeur Patrick Maurus de l'INALCO, lors d'une conférence qui s'est tenue à Paris, le 21 mars 2016, avec cinq des étudiants français ayant participé à ce programme.

Etudier en Corée du Nord : le témoignage d'étudiants français de l'INALCO

Etudier le coréen se résume bien trop souvent, dans les pays occidentaux, à ne connaître que la partie Sud de la péninsule coréenne - tant il est vrai que les ambassades sud-coréennes dans le monde s'emploient à ce que la Corée soit abordée de leur seul point de vue. Cette hémiplégie n'est pas propre aux études universitaires, les années croisées France-Corée, aujourd'hui comme il y a dix ans, ayant par exemple soigneusement évité le moindre contact avec toute institution du Nord.

Tel n'est cependant pas le cas à l'INALCO où le Professeur Patrick Maurus, jeune retraité, s'est employé à nouer des échanges avec ses homologues non seulement en RPD de Corée, mais aussi dans la province coréenne autonome de Yanbian, dans le Nord-Est de la Chine, ayant par ailleurs invité comme conférenciers des membres de l'AAFC pour évoquer des questions propres au Nord de la péninsule mais aussi, plus largement, la diplomatie des deux Etats coréens.

Dans ce contexte, la présentation le 21 mars 2016 à l'initiative de l'AAFC, par cinq des dix étudiants en coréen de l'INALCO, de leur séjour d'études à l'Université Kim Il-sung de Pyongyang a permis de revenir sur un échange universitaire qui constituait une première pour l'INALCO - et qui devrait se prolonger par d'autres séjours linguistiques en préparation dans le cadre de la revue Tangun.

Etudier en Corée du Nord : le témoignage d'étudiants français de l'INALCO
Etudier en Corée du Nord : le témoignage d'étudiants français de l'INALCO

Lors de leur séjour en RPDC, les étudiants français de l'INALCO étaient, à cette date, les seuls Occidentaux dans le dortoir réservé aux étudiants étrangers - où dominaient les Chinois, à côté de Russes et de Laotiens.

La journée alternait entre des cours le matin et des visites l'après-midi, avec leurs accompagnateurs coréens, parfaitement francophones, qui se sont adaptés à leurs souhaits et leur ont permis de visiter d'autres villes que Pyongyang, ainsi que de répondre aux demandes spécifiques des étudiants français au regard, notamment, de leurs thèmes de spécialisation. En particulier, les échanges ont été très fructueux dans le domaine du bouddhisme (vu en RPDC comme partie intégrante de la culture nationale), avec des moines qui n'avaient rien des figurants que se plaisent à camper des journalistes en manque de sensations. Les étudiants ont pu parcourir toutes les stations de métro - démentant là encore les rumeurs selon lesquelles seules deux stations seraient ouvertes au public - en constatant l'extraordinaire similitude des comportements et des habitudes culturelles entre le Nord et le Sud de la péninsule, exception faite des nuances linguistiques sur lesquelles les ont repris leurs interlocuteurs. Le coréen standard de Pyongyang n'est pas celui de Séoul.

Les cours, adaptés aux différents niveaux de maîtrise de la langue coréenne par les étudiants, étaient adaptables - à l'image du programme : le lever à 6h30 était suivi d'une séance de sport... auxquels les Français ont été les seuls à participer, le premier jour, pendant que leurs camarades étrangers continuaient de dormir.

Les témoignages apportés ont aussi été riches d'enseignements sur les conditions de vie quotidiennes que ne peuvent pas appréhender les touristes, logés dans des hôtels de standing élevé. On s'habitue aux douches froides et aux différences de taux de change pratiqués, notamment, avec les étrangers. Les conditions matérielles ne sont évidemment pas celles de la Suisse ou du Canada.

Les échanges ont aussi été l'occasion de mieux comprendre le point de vue du Nord, notamment sur le Sud vu de manière positive comme la moitié d'un pays partageant fondamentalement une histoire, une langue et une civilisation communes.

Au regard de l'enthousiasme communicatif des étudiants français de l'INALCO qui ont été en échange à Pyongyang on découvre tout l'intérêt de sortir des clichés et du prêt à penser sur la Corée du Nord, en favorisant les échanges et le dialogue interculturel. C'est ce que s'efforce aussi de faire l'AAFC, à son niveau et avec les moyens dont elle dispose.

Photos : AAFC.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations France-Corée Culture
commenter cet article

commentaires

Arnaud KO 16/12/2016 19:20

Bonjour, j'ai lu cet article et je suis très intéressé par cet échange dans cette destination originale qu'est la Corée-du-Nord.
Où pourrais-je trouver plus d'informations sur cet échange ?

Association d'amitié franco-coréenne 06/01/2017 18:23

Vous pouvez contacter l'AAFC pour des projets d'études en RPDC : http://www.amitiefrancecoree.org/pages/Contact-268705.html. Bien à vous

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Teads - Top des blogs - International

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)