Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2015 5 25 /12 /décembre /2015 18:02

Alors qu'une délégation de 150 bouddhistes sud-coréens s'est rendue en novembre 2015 au temple Singyesa, au Nord de la péninsule, des délégations de catholiques sud-coréens ont également visité récemment  la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) : après qu'une douzaine de membres de l’Association des prêtres catholiques pour la justice (CPAJ) eurent célébré à Pyongyang, le 23 octobre 2015, une messe pour la réunification des deux Corées, une délégation de quatre évêques et treize prêtres de la République de Corée (Corée du Sud) s'est rendue en RPD de Corée début décembre 2015, ayant abouti à un accord pour que des prêtres sud-coréens puissent célébrer la messe au Nord à l'occasion des grandes fêtes liturgiques.

Le cardinal André Yeom Soo-jung, archevêque de Séoul, est aussi administrateur apostolique de Pyongyang.

Le cardinal André Yeom Soo-jung, archevêque de Séoul, est aussi administrateur apostolique de Pyongyang.

Le cardinal André Yeom Soo-jung a des raisons de se réjouir : la visite en Corée du Nord de quatre évêques et treize prêtres sud-coréens, début décembre 2015, est l'aboutissement de discussions engagées depuis 2000, date du premier sommet intercoréen. Ce déplacement représente une avancée importante en ce sens. Pour le cardinal,

 

Nous avons négocié avec la Corée du Nord pendant plus de dix ans dans l’espoir d’envoyer des prêtres de Séoul s’occuper de la vie religieuse des croyants de Corée du Nord. Nous faisons actuellement de notre mieux pour parvenir à un accord sur la question. J’espère que la récente visite pourra représenter le point de départ d’un nouvel accord.

La délégation catholique en RPD de Corée a célébré la messe dans la cathédrale Changchung, en présence, selon le quotidien La Croix, de 70 laïcs nord-coréens.

Selon Radio Vatican, citant la conférence des évêques catholiques de Corée, un accord a été conclu afin que des prêtres sud-coréens aillent régulièrement RPD de Corée pour célébrer des offices lors des principales fêtes religieuses. La première visite est prévue à l'occasion de Pâques, en mars 2016. Radio Vatican a salué "un signe d'apaisement important".

Une autre question, qui semble en revanche encore en discussion, est que des prêtres sud-coréens puissent aussi administrer les sacrements au Nord de la péninsule, où la communauté catholique est estimée à 3 000 fidèles.

Alors que les rencontres interreligieuses représentent traditionnellement un canal essentiel du dialogue Nord-Sud intercoréen, l'Eglise catholique de Corée du Sud, qui a toujours défendu les partisans de la démocratie, bénéficie d'une image progressiste et est ouverte à la réunification. Lors de sa visite en Corée du Sud en août 2014, le pape François avait appelé au pardon et à l'union entre tous les Coréens.

En mars 2013, l'Association des catholiques de RPD de Corée avait adressé un message de félicitations au pape François - ce qui était un signe que l'élection du nouveau souverain pontife était de nature à favoriser la reprise du dialoque.

Lire aussi, sur le blog de l'AAFC :

Sources :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)