Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 22:42

Depuis le 1er décembre 2015, Kim Bo-mi est présidente des étudiants de l'Université nationale de Séoul. Etudiante en sciences de l'éducation, âgée de 23 ans, la jeune femme a été élue le 19 novembre 2015 avec 86,8 % des voix en s'affichant ouvertement homosexuelle - témoignant des évolutions de la société sud-coréenne où l'homophobie reste toutefois encore fortement présente.

Kim Bo-mi, présidente de l'association des étudiants de l'Université nationale de Séoul

Kim Bo-mi, présidente de l'association des étudiants de l'Université nationale de Séoul

Avec comme slogan "Ensemble progressons vers la diversité", Kim Bo-mi, qui a milité de longue date contre le harcèlement sexuel par les professeurs,  avait mis en avant son orientation sexuelle dans sa déclaration de candidature le 4 novembre 2015 :  

Je veux qu’à l’Université nationale de Séoul chacun puisse avoir confiance en ce qu’il est. Je souhaite un monde où chacun n’ait pas à adhérer à ce qui est considéré comme “normal”, et c’est pourquoi je vous annonce aujourd’hui que je suis lesbienne.

Si l'homosexualité est mieux acceptée aujourd'hui en Corée du Sud, notamment chez les plus jeunes, la pression de certaines églises protestantes pèse encore très fortement dans une société pétrie de culture confucéenne. Ainsi, l'un des favoris du camp démocrate pour l'élection présidentielle de 2017, le maire de Séoul Park Won-soon, a refusé d'adopter, en 2014, un projet de charte sur les droits de l'homme qui incluait un rejet des discriminations contre les personnes homosexuelles - entraînant une manifestation de protestation des associations LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres). La décision de Park Won-soon avait été prise sous l'influence des églises chrétiennes.

De même, depuis 2014, le dictionnaire officiel en ligne de la langue coréenne définit désormais l'amour comme un "sentiment d'affection entre un homme et une femme", et plus comme le "sentiment d'affection entre deux personnes"... un changement motivé, là encore, par la position des églises protestantes sud-coréennes. 

 

Kim Bo-mi, homosexuelle revendiquée, élue présidente des étudiants de l'Université nationale de Séoul

Sources :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)