Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 22:17

Le 30 septembre 2015, à l'occasion du 70e anniversaire de la fondation du Parti du travail de Corée (PTC) l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) a organisé une conférence-débat à Paris. Cette manifestation s'est tenue en présence de S.E. M. Kim Yong-il, délégué général de la République populaire démocratique (RPD) de Corée en France, ambassadeur auprès de l'UNESCO, et de M. Ri Ho-yong, conseiller politique à la délégation générale de la RPD de Corée en France.

Conférence-débat de l'AAFC à l'occasion du 70e anniversaire de la fondation du Parti du travail de Corée

En ouverture de la réception donnée par l'AAFC, Patrick Kuentzmann, secrétaire général de l'Association d'amitié franco-coréenne, a rappelé le rôle moteur du PTC dans la construction d'une société nouvelle au nord de la péninsule coréenne, après une colonisation japonaise féroce et malgré les multiples sanctions imposées à la RPD de Corée par les grandes puissances. Puis, S.E. M. Kim Yong-il a dressé rapidement l'histoire du PTC, qui a réalisé l'unité du mouvement communiste au Nord de la Corée. Les allocutions d'ouverture ont également mentionné les réalisations sociales de la RPD de Corée (notamment, la gratuité de l'enseignement et de la santé, l'abolition de la fiscalité personnelle, la généralisation du principe du revenu minimum étudiant...), amorcées dès les réformes démocratiques de 1946 : réforme agraireégalité des sexes, nationalisation des grands moyens de production. 

Benoît Quennedey, vice-président de l'AAFC chargé des actions de coopération, a ouvert la conférence-débat sur le rôle du PTC dans les institutions et le système politique de la RPD de Corée. Il a rappelé qu'avec plus de 3 millions de membres (soit un Nord-Coréen sur huit) le Parti du travail de Corée est l'un des partis politiques comptant le plus de militants proportionnellement à la population du pays parmi les démocraties populaires actuelles ou passées. Les titulaires des principales fonctions de l'administration civile et militaire occupent également des positions dirigeantes au sein du PTC, traduisant son rôle de force motrice des transformations politiques et sociales en RPD de Corée, conformément à l'article 11 de la Constitution. La discipline et le rôle du dirigeant sont des traits propres au PTC au sein du mouvement communiste international, d'ailleurs mis en exergue par le Dirigeant Kim Jong-il dans son discours prononcé à l'occasion du 60e anniversaire de la fondation du PTC en octobre 2005. Ces caractéristiques sont un héritage de l'histoire du PTC, fondé dans la lutte de guérilla antijaponaise, et devant toujours faire face à la menace américaine qui, dans plusieurs Etats (notamment l'Irak en 2003 et la Libye en 2011), a utilisé les failles visibles au sein de l'équipe dirigeante pour renverser des régimes qui s'opposaient à son hégémonie.

En conclusion et lors du large débat qui a suivi, les participants ont convenu de la nécessité de tenir compte de la RPD de Corée telle qu'elle est, et du rôle dirigeant du Parti qui n'a pas d'équivalent dans les régimes politiques occidentaux, pour engager des actions de coopération efficaces, au service du rapprochement franco-coréen et de la promotion de la paix dans cette partie du monde. Les spécificités du système économique propre à la RPD de Corée, ainsi que le caractère populaire du Parti du travail de Corée en tant qu'avant-garde ancrée dans le mouvement ouvrier, ont également été soulignés, notamment lors de l'intervention de Maurice Cukierman, membre du bureau de l'AAFC.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Activités AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)