Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 22:34

Le 27 septembre 2015, le collectif Solidarité, Liberté, Démocratie en Asie (SOLIDA) Paris a manifesté place du Châtelet, à Paris, contre la révision de fait de l'article 9 de la Constitution japonaise, suite à l'adoption par le Parlement du projet de loi de sécurité nationale le 19 septembre 2015. Pour la première fois depuis 1945, le Japon pourra envoyer des troupes dans des guerres à l'étranger : le refus de ce coup de force, opéré par le gouvernement révisionniste de Shinzo Abe en totale méconnaissance des procédures de révision constitutionnelle et contre la volonté d'une majorité de Japonais, entraîne une mobilisation croissante, non seulement dans l'archipel nippon mais aussi en France, après les précédentes manifestations parisiennes du 29 août place du Trocadéro et du 12 septembre place de la République.

Après la révision de la Constitution japonaise, le combat continue pour la paix, et contre la résurgence du militarisme japonais !

Jamais le Japon n'avait connu une telle mobilisation depuis les années 1970, témoignant de l'attachement profond du peuple japonais à une culture pacifiste devenue majoritaire après la fin de la Seconde guerre mondiale, et l'effondrement du militarisme nippon.

Les différents intervenants de la manifestation place du Châtelet, parmi lesquels des représentants de l'AAFC engagés dans le collectif Solida (formé de Japonais, de Coréens, de Français...), ont tous souligné que le combat devait à présent s'engager pour l'abrogation de la loi de sécurité nationale, et qu'une nouvelle bataille était en tout état de cause à mener : c'est la mobilisation populaire la plus large, partout dans le monde, qui empêchera que des troupes japonaises soient effectivement engagées dans des guerres totalement étrangères à l'autodéfense du pays. Par ailleurs, la répression marquée par les arrestations policières témoigne du climat de remise en cause de la démocratie au Japon, dans un parallèle saisissant avec la République de Corée de Mme Park Geun-hye, fille du général Park Chung-hee ayant établi le régime le plus autoritaire qu'ait jamais connu la Corée du Sud. Militarisme et dérive autoritaire sont les deux faces d'une même pièce, celle de l'agonie des valeurs démocratiques et libérales.

Scandant des slogans hostiles au gouvernement Shinzo Abe, clamant leur attachement à la paix et aux droits de l'homme partout dans le monde, les participants ont affiché des pancartes et distribué des tracts quadrilingues (japonais, coréen, français, chinois) à un public ainsi sensibilisé à la cause de la paix et du refus de la course aux armements et aux armes de destruction massive. Ayant reçu le soutien d'un dirigeant du Mouvement de la paix qui a rappelé que l'organisation pacifiste est aussi engagée dans le combat pour le maintien de la Constitution japonaise, ils ont savouré un récital musical témoignant du besoin de couvrir les bruits et la fureur du fracas des armes.

L'AAFC, qui avait soutenu et relayé cette nouvelle manifestation du collectif Solida, appelle à prendre contact avec Solida (mél : solidaritepaixjapon@yahoo.fr) pour continuer à faire briller la flamme de l'espoir et de la paix, au Japon et dans toute l'Asie.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations Japon-Corée Activités AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Teads - Top des blogs - International

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)