Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 15:59

La répression en cours par les autorités japonaises contre l'Association générale des résidents coréens au Japon (nom usuel en coréen : Chongryon, en japonais : Chosohren) a soulevé une vague internationale de protestations, exprimée en France par l'AAFC. Dans ce contexte, les Coréens américains du Conseil national de coordination des Coréens américains (Korean American National Coordination Council, KANCC) ont écrit une lettre ouverte de protestation au Premier ministre japonais M. Shinzo Abe, dont la KANCC a adressé une copie à l'AAFC. Nous reproduisons ci-après cette lettre, traduite de l'anglais, dont nous partageons pleinement les objectifs.

Lettre ouverte à M. Shinzo Abe
Premier ministre
Japon

Le 8 avril 2015

Cher M. Abe,

Les nouvelles publiques récentes selon lesquelles la police japonaise était entrée dans les demeures du Président et du Vice-Président de la Chosen Sohren (Association générale des résidents coréens au Japon) et les avait fouillées de fond en comble sans notification préalable a soulevé un choc et suscité la colère de la communauté coréenne américaine. Cette violation du droit de propriété légitime comme des droits humains fondamentaux à l'encontre des plus haut responsables de l'organisation Chosen Sohren attriste plus particulièrement les membres de la communauté progressiste américaine coréenne, représentée par le Conseil national de coordination des Coréens américains (KANCC), dont les objectifs affichés sont la paix et la réunification de la péninsule coréenne, ainsi que la protection des droits des Coréens d'outre-mer.

Cher M. Abe,

Comme vous le savez la Chosohren joue souvent un rôle d'intermédiaire entre le Japon et la Corée du Nord en l'absence de relations diplomatiques officielles entre les deux pays. Par conséquent, l'action illégale incompréhensible conduite par votre gouvernement a inutilement tendu les relations internationales, tout particulièrement dans les circonstances actuelles où les tensions dans la péninsule coréenne sont à leur plus haut. En outre, vous devez savoir que la Sohren est la seule organisation significative qui représente et protège les résidents coréens au Japon, majoritairement constituée des Coréens déplacés de force au Japon par les autorités impériales pendant la Seconde guerre mondiale, ainsi que de leurs descendants. C'est pourquoi l'action conduite par votre gouvernement reflète leur vie au Japon et leur histoire, marquée par leur lutte pour la survie et la justice face aux lourdes discriminations dont ils sont l'objet dans la société japonaise. En d'autres termes, elle a encore aggravé les discriminations contre les résidents coréens au Japon, qui est une violation à peine voilée des droits de l'homme !

Cher M. Abe,

Etant donné que vous appartenez à la génération d'après-guerre, vous devez être conscient que les actions menées par votre gouvernement assombrissent durablement les relations internationales en Asie du Nord-Est ; il n'y a jamais eu de véritable réconciliation avec les peuples des pays de la péninsule coréenne, de la Chine et d'autres Etats dont les mémoires restent marquées par l'impitoyable colonisation japonaise. Les peuples de la région se souviendront de votre action regrettable contre la Chosohren, comme de votre visite inappropriée au sanctuaire  Yasukuni, votre refus d'admettre la responsabilité de l'Etat sur la question des "femmes de réconfort" et la déclaration de votre grand-père  M. Abe Nobuyuki, dernier dirigeant colonial japonais, lors de son départ forcé de Corée à la fin de la guerre, où il a plaidé, sans aucun repentir, pour le retour du Japon et de lui-même en Corée comme un maître colonial !

Cher M. Abe,

La KANCC, représentant les Coréens américains progressistes préoccupés par ces questions, vous incite à prendre les mesures nécessaires pour prévenir que de faits de cette nature se reproduisent à l'avenir, et à vous excuser auprès de la Chosen Sohren pour l'épisode qu'elle a vécu.

En attendant, cette action illégale de votre gouvernement sera diffusée largement parmi la communauté coréenne américaine et dans la société américaine, notamment dans les médias, le pouvoir législatif, exécutif et judiciaire et auprès de l'opinion publique.

Nous vous remercions pour votre attention.


Korean American National Coordinating Council (KANCC)
475 Riverside Drive,
#1368 New York,
NY 10115, USA

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Coréens d'outre mer Relations Japon-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)