Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 16:43

Si les conglomérats (chaebols) sont le symbole du succès économique de la République de Corée (Corée du Sud), les églises protestantes offrent un autre exemple de réussite y compris en termes commerciaux, alors que leurs fidèles rassemblaient, en 2005, 18,3 % de la population du pays (22,8 % pour les bouddhistes ; 10,9 % pour les catholiques ; 46,9 % pour les personnes se déclarant sans religion ou d'une autre religion). La plus grande congrégation pentecôtiste au monde se trouve ainsi en Corée : nous faisons ci-après un portrait de l'Eglise du Plein Evangile de Yoido qui, comme souvent en Corée où un véritable culte est rendu aux fondateurs (des Etats, des partis politiques, des entreprises...), apparaît ici indissociable de la personnalité de David Yonggi Cho, qui l'a créée en 1958.

Comptant près d'un million de fidèles, l'Eglise de Yoido dispose d'un auditorium de 12.000 places

Comptant près d'un million de fidèles, l'Eglise de Yoido dispose d'un auditorium de 12.000 places

Né en 1936, Cho Yonggi (qui a pris comme nom de baptême Paul puis David) a fondé l'Eglise du Plein Evangile en mai 1958, avec sa belle-mère, Choi Ja-shil. Quelques années plus tôt, alors âgé de 17 ans, il s'est converti après avoir guéri de la tuberculose - selon lui miraculeusement.

Le succès de son église provient largement de ses méthodes : s'inspirant du christianisme des origines, il incite les fidèles à se regrouper en cellules de dix à vingt personnes, organisées sur une base professionnelle ou géographique, pour propager la foi, tout en respectant une hiérarchie très stricte dans laquelle les paroissiens doivent au pasteur un respect filial. Dès qu'une cellule atteint 20 personnes, elle se divise en deux. Ce prosélytisme (qui a déclaré avoir comme objectif d'évangéliser l'ensemble de la société coréenne), associé à un principe d'entraide mutuelle et à une communication pleinement intégrée dans l'essor de l'église (notamment par une maîtrise précoce des outils Internet), a assuré un développement rapide à l'Eglise de Yoido, du nom de l'île où a été inauguré un immense temple le 23 septembre 1973, après quatre années de travaux.

Pour le pasteur Cho, la santé physique et la prospérité matérielle traduisent la volonté divine, et constituent des principes fondamentaux avec le salut de l'âme. Lui-même prétend guérir les malades, dans un contexte où la dispense des soins médicaux a été un puissant vecteur de propagation de la foi chrétienne en Corée. Plus globalement, les actions de charité occupent une place importante dans les activités de la communauté du pasteur Cho, dont l'Eglise est en outre présente sur le terrain de l'aide humanitaire au Nord de la péninsule. 

S'agissant des rites, David Yonggi Cho prêche un christianisme démonstratif, où l'expression des émotions occupe une place importante, ce qu'il considère comme adapté à la culture coréenne -  le chant et la danse jouent un rôle éminent.

Pour ses détracteurs d'autres églises protestantes, David Yonggi Cho aurait toutefois négligé l'étude des textes pour s'engager dans une entreprise quasi-commerciale, tandis que nombre de fidèles rejoindraient sa communauté autant par intérêt personnel que pour des raisons touchant à la foi. En 2014, le pasteur a été condamné pour avoir détourné, avec des membres de sa famille, 12 millions de dollars. Un ancien membre de son Eglise l'ayant dénoncé a critiqué des méthodes relevant davantage, selon lui, du gourou d'une secte. David Yonggi Cho aurait par ailleurs touché une indemnité de 18 millions de dollars en quittant ses fonctions de pasteur, en 2008.

En mars 2011 le pasteur Cho a également soulevé une vive controverse en déclarant que le tsunami qui avait touche le Japon était un "avertissement de Dieu", dans une société devenue matérialiste. A l'instar d'autres pasteurs protestants, David Yonggi Cho intervient dans la vie publique par des déclarations qui outrepassent la séparation des Eglises et de l'Etat, telle que nous la concevons dans la République française laïque.

Sources :

- Tristan de Bourbon-Parme et Nathalie Tourret, "Notre Eglise est organisée comme une armée", in La Corée dévoilée. 15 portraits pour comprendre, L'Harmattan, 2004, p. 192-207.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)