Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 22:46

Ceux qui ont visité Séoul ont remarqué l'enseigne "Paris Baguette" qui, à défaut de proposer des baguettes françaises, témoigne de l'engouement des Sud-Coréens pour les pâtisseries occidentales, en rendant ainsi hommage à la cuisine hexagonale. Mais ce goût n'est pas propre à la partie méridionale de la péninsule : en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) la baguette française plaît désormais énormément, comme l'a indiqué un article du Choson Sinbo, journal des Nord-Coréens du Japon, dans son édition du 25 mars 2015.

En 2014, l'usine Kumkop de produits alimentaires pour les sportifs, créée en 2011, a envoyé ses chefs pâtissiers se former en France. Depuis, la baguette française connaît un succès foudroyant à Pyongyang, selon le Choson Sinbo. Auparavant, des opérations de formations et d'échanges avaient déjà été conduites entre la France et la RPD de Corée dans le domaine de la boulangerie.

L'introduction de la baguette au Nord de la péninsule coréenne s'inscrit dans une démarche de diversification de la production, laquelle a par ailleurs entraîné des changements dans les habitudes alimentaires.

L'usine Kumkop a été visitée par le dirigeant Kim Jong-un en janvier 2015. Elle joue un rôle moteur dans l'introduction de nouveaux biens alimentaires.

L'usine Kumkop de produits alimentaires pour les sportifs

L'usine Kumkop de produits alimentaires pour les sportifs

Source :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Société Relations France-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)