Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 00:57

La Conférence coréenne des religions pour la paix, qui regroupe sept des principaux groupes religieux en République de Corée (Corée du Sud), a annoncé son intention d'organiser un sommet religieux intercoréen pour la paix, à l'occasion du 70e anniversaire de la libération de la Corée de l'occupation japonaise, en août 1945. Cette initiative témoigne, une nouvelle fois, du rôle d'avant-garde que jouent les églises coréennes pour promouvoir le dialogue et la paix dans la péninsule.

Réunion à Pusan, les 16 et 17 décembre 2014, des représentants de la Conférence coréenne des religions pour la paix

Réunion à Pusan, les 16 et 17 décembre 2014, des représentants de la Conférence coréenne des religions pour la paix

L'annonce a été faite, lors d'une conférence de presse le 26 janvier 2015, par le pasteur anglican Kim Kwang-jun, secrétaire général de la Conférence (sud-)coréenne des religions pour la paix : à l'occasion du soixante-dixième anniversaire de la fin de l'occupation japonaise, une rencontre religieuse intercoréenne est en préparation avec la Conférence (nord-)coréenne des religions, qui regroupe les cinq principaux groupes religieux en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord).

La manifestation commune pourrait avoir lieu en août ou en septembre 2015, à Pyongyang ou dans le complexe touristique intercoréen des Monts Keumgang qui, par le passé, a accueilli des réunions de familles séparées par la division et la guerre.  

Un récital pour la paix est également envisagé, autour de la date anniversaire de la libération, le 15 août, au siège du Parti du travail de Corée du comté de Cheorwon, dans la province de Gangwon (au Nord), ou au Mont Dora, à Paju, dans la province de Gyeonggi (au Sud).

La Conférence coréenne des religions pour la paix est très engagée pour la dialogue et contre la guerre, non seulement dans la péninsule, mais aussi dans le monde : elle recevra le 29 janvier des étudiants iraniens en religion, et elle prépare la candidature de la République de Corée pour accueillir, en 2018, de la Conférence mondiale pour la paix - dont le pays hôte doit être choisi en octobre 2015.

Source :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations intercoréennes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)