Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 09:39

La République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), membre du Mouvement des non-alignés, a de longue date une diplomatie active dans le Tiers Monde, et tout particulièrement sur le continent africain, qui lui permet notamment de diversifier ses partenariats économiques, politiques et diplomatiques. C'est dans ce contexte que doit être resituée la visite effectuée en octobre et novembre 2014 en Afrique de l'Est (Soudan, République du Congo et Ouganda) par S.E. Kim Yong-nam, Président du praesidium de l'Assemblée populaire suprême de la RPD de Corée, qui exerce à ce titre les fonctions de chef de l'Etat. Auparavant, le Président Kim Yong-nam avait notamment visité la Tanzanie (en décembre 2011), le Gabon, la Gambie et le Sénégal (mars-avril 2010), l'Afrique du Sud et le Zimbabwe (mai 2009), la Namibie, la République démocratique du Congo, l'Ouganda et l'Angola (mars 2008)

Le Président Kim Yong-nam au cours de sa visite en Ouganda

Le Président Kim Yong-nam au cours de sa visite en Ouganda

La composition de la délégation conduite par le Président Kim Yong-nam a illustré les domaines dans lesquels la RPD de Corée souhaite approfondir ses échanges avec les trois pays d'Afrique de l'Est visités : le Président Kim Yong-nam était accompagné de Kang Ha-guk, ministre de la Santé publique, Kung Sok-ung, vice-ministre des Affaires étrangères, et So Kil-bok, vice-ministre des Relations économiques extérieures.

Comme à l'accoutumée, l'agence KCNA de la RPD de Corée a consacré de nombreuses dépêches à ce déplacement, permettant d'en suivre les moments les plus significatifs.

La délégation coréenne a rencontré, pendant son séjour au Soudan (du 23 au 26 octobre), le Président soudanais Omar Hassan Ahmed Al-Bashir le 23 octobre, et le lendemain le président du Congrès national soudanais. Le Président Kim Yong-nam s'est exprimé en clôture de la session parlementaire, et a félicité le Président Omar Hassan Ahmed Al-Bashir pour sa réélection. Lors de cette visite officielle, des accords de coopération ont été signés dans les domaines, notamment, de la santé publique et de la médecine traditionnelle.

Pendant son séjour au Congo (du 27 au 29 octobre), la délégation a rencontré le Président du Sénat André Obami Itou, et le Président de l'Assemblée nationale Justin Koumba, ainsi que le Président Denis Sassou Nguesso.

La délégation conduite par le Président Kim Yong-nam a été reçue en Ouganda du 29 octobre au 1er novembre, où elle a recontré le Président de l'Assemblée nationale et le Premier ministre Ruhakana Rugunda. Le Président Yoweri Museveni, qui a offert un banquet en son honneur, a loué le rôle de la RPD de Corée dans le combat anti-impérialiste, en la remerciant également pour sa contribution au développement de l'Ouganda et d'autres pays africains après leur accession à l'indépendance. Un accord de coopération a été signé dans le domaine militaire pour l'entraînement et l'équipement des forces ougandaises - y compris dans la pratique des arts martiaux. D'autres accords sectoriels ont été conclus, notamment en matière économique et s'agissant des relations extérieures.


Sources :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Relations Afrique-Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)