Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 10:34

Du 12 au 21 août 2014, une délégation de huit membres de l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) conduite par Benoît Quennedey, vice-président chargé des actions de coopération, a visité la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), en se rendant à Pyongyang, Wonsan et Kaesong, ainsi que dans la zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corée. Les participants tiennent à remercier leurs guides, Mme Jong Un-a, secrétaire générale de l'association d'amitié Corée-France (AACF), homologue de l'AAFC, et Mme Yun So-hyong, et leur chauffeur, M. Kim Song, ces deux derniers travaillant également au Comité des relations culturelles avec les pays étrangers (dont relève l'AACF), pour leur parfaite disponibilité et, comme toujours, leur grand professionnalisme, qui ont permis l'excellent déroulement de cette visite. Ce déplacement a permis de faire avancer concrètement un certain nombre de projets de coopération franco-coréens en rencontrant les responsables des institutions coréennes concernées. Il a également mis en lumière la priorité donnée par la RPDC du Maréchal Kim Jong-un à la jeunesse, à l'éducation et aux loisirs, ce que reflètent en particulier les nouveaux bâtiments inaugurés - dans la continuité des observations recueillies sur place par l'AAFC lors de ses visites de juillet-août et septembre 2013.

Voyage en RPDC d'août 2014 : la jeunesse, l'éducation et les loisirs au premier rang des priorités

Fondée en 1969, l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) a pour but le développement des relations de coopération et de solidarité entre la France et l'ensemble de la péninsule coréenne, convaincue que la pleine insertion de la RPD de Corée sur la scène internationale est le meilleur garant non seulement de la réunification de la péninsule, mais aussi de la paix et de la prospérité dans cette partie au monde, la dernière au monde où la guerre froide n'a jamais pris fin - comme l'a rappelé la visite de sa délégation dans la zone démilitarisée qui sépare les deux Corée, le 19 août 2014, au lendemain du lancement des exercices militaires annuels américano - sud-coréens Ulji Freedom Guardian qui, en attisant les tensions, éloignent malheureusement toujours davantage la perpective d'une paix durable en Asie du Nord-Est. Les visiteurs ont réitéré la position de l'AAFC en faveur d'un traité de paix dans la péninsule coréenne, en lieu et place de l'accord d'armistice, lors de la visite effectuée dans la DMZ.

 

La délégation de l'Association d'amitié franco-coréenne a discuté des actions qu'elle a menées et de ses projets avec le nouveau président de l'Association d'amitié Corée-France, M. Kim Jin-bom, parfaitement au courant des activités de l'AAFC. Elle a remis une donation au Comité coréen de solidarité avec les peuples du monde : les sommes, recueillies grâce à la générosité des adhérents de l'AAFC, ont permis l'achat d'engrais afin d'aider les Coréens à retrouver l'autosuffisance alimentaire - dans un pays dont seulement un sixième des terres sont arables, et gravement éprouvé par les catastrophes naturelles (sécheresses, inondations) des années 1990.

Toujours dans le domaine agricole, des semences de betterave ont à nouveau été remises à l'Institut d'agriculture. Une discussion a été engagée avec les responsables de l'Institut à partir des résultats des expériences menées grâce aux semences données lors des précédentes visites de l'AAFC.

L'éducation constitue un deuxième volet majeur des actions de coopération de l'AAFC. Un vidéoprojecteur a été remis à l'école n° 1 de Moranbong, à Pyongyang, avec laquelle est jumelée l'AAFC. Le spectacle donné par les enfants, de grande qualité, a témoigné de l'importance accordé au développement des disciplines artistiques. Les membres de la délégation ont pu rencontrer les élèves : quelques jours avant la reprise des cours, beaucoup d'entre eux choisissent de suivre les cours renforcés donnés par les enseignants.

A l'école n° 1 de Moranbong, à Pyongyang
A l'école n° 1 de Moranbong, à Pyongyang

A l'école n° 1 de Moranbong, à Pyongyang

S'agissant de la formation et de la recherche universitaires, la délégation a visité l'Université Kim Il-sung, à qui elle soumis un projet d'échanges avec la France. Des dons de livres ont été effectués aux départements de français de l'Université Kim Il-sung et de l'Université des langues étrangères de Pyongyang, aux élèves de français du lycée des langues étrangères de Pyongyang ainsi qu'aux principales institutions d'architecture de la capitale (Institut Paektusan, Institut d'urbanisme de Pyongyang et Université d'architecture de Pyongyang). Les ouvrages seront préalablement exposés dans le cadre de la prochaine foire de Pyongyang du livre scientifique et technique.

 

Par les contacts qu'elle a noués de longue date avec des chercheurs et professeurs français et lors de rencontres organisées à l'occasion de ses précédentes visites en RPDC, l'AAFC avait préparé le déplacement à Pyongyang - à l'automne 2013 - d'une délégation d'universitaires français et européens spécialistes de la Corée. En août 2014, la délégation de l'AAFC a à nouveau visité l'Institut Paektusan et elle a rencontré les professeurs de l'Université d'architecture de Pyongyang. Avec ces derniers, elle a discuté, en coordination avec le Centre d'études sur la Corée (CEC) de l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), des conditions d'un prochain déplacement en France d'une délégation de professeurs d'architecture, à laquelle l'AAFC apportera son soutien.

Rencontre avec les professeurs de l'Université d'architecture de Pyongyang
Rencontre avec les professeurs de l'Université d'architecture de Pyongyang

Rencontre avec les professeurs de l'Université d'architecture de Pyongyang

La visite coïncidait avec l'anniversaire de la Libération de la Corée de l'occupation japonaise, le 15 août 1945 : ce jour-là, l'Association d'amitié Corée-France a offert un banquet aux membres de la délégation de l'AAFC, qui ont à leur tour invité à dîner, le 20 août, leurs guides et le directeur du département Europe du Comité coréen de solidarité avec les peuples du monde.

 

Dans l'ambiance festive qui a marqué les cérémonies de l'anniversaire de la Libération, les réalisations récentes en matière d'éducation et de loisirs sont apparues impressionnantes : le 15 août, la délégation s'est rendue le matin au parc aquatique Munsu, inauguré en octobre 2013, puis le soir au parc d'attraction de l'île Rungra, qui a ouvert ses portes en 2012. Après les difficultés rencontrées pendant la "dure marche" des années 1990, la RPD de Corée dirigée par le Maréchal Kim Jong-un depuis décembre 2011 a mis l'accent sur l'avènement d'une société de loisirs - qui ne se limite pas à Pyongyang, même si la capitale nord-coréenne est aujourd'hui la ville la mieux équipée du pays, comme en témoignent notamment le parc d'attraction et la patinoire en plein air de Wonsan, sur la côte Est, où a séjourné pendant deux jours la délégation de l'AAFC.

Le parc aquatique Munsu

Le parc aquatique Munsu

A Wonsan, le camp de vacances international des enfants de Songdowon, récemment rénové, offre un cadre pédagogique et de loisirs qui témoigne de la priorité accordée à la jeunesse. La ville côtière, avec ses plages fréquentées par des familles dont certaines font le trajet depuis Pyongyang, s'affirme en RPD de Corée comme l'équivalent des stations balnéaires de la mer Noire pour les Russes.

Enfants sur la plage de Wonsan

Enfants sur la plage de Wonsan

Les nouveaux équipements de loisirs relèvent également d'une réflexion des autorités nord-coréennes sur l'organisation de la vie sociale et professionnelle : de même qu'en France l'instauration des congés payés sous le Front populaire puis l'émergence d'une société de loisirs durant les Trente glorieuse ont été les fruits de la croissance économique et des changements sociaux, la RPD de Corée mène de front la distribution des fruits de la croissance et la modernisation de son appareil productif - à cet égard, l'usine textile Kim Jong-suk, à Pyongyang, visitée par la délégation de l'AAFC, fait figure de modèle. Les dortoirs qui y ont récemment été créés pour les jeunes ouvrières célibataires, qui travaillent par cycles de huit heures, visent à éviter que ne s'ajoutent aux journées de travail de longs trajets entre le domicile et l'usine.

L'usine textile Kim Jong-suk, à Pyongyang

L'usine textile Kim Jong-suk, à Pyongyang

Les dortoirs de l'usine textile Kim Jong-suk ont été construits par l'Armée populaire de Corée, comme de nombreux autres équipements publics. L'armée nord-coréenne joue non seulement un rôle de protection du pays, mais constitue également un agent économique qui partage une communauté de destin avec la population civile, dans la recherche d'une symbiose entre l'armée et la population. Inauguré en juillet 2013 à l'occasion du 60e anniversaire de l'armistice - en présence notamment de représentants de l'AAFC - l'esprit de défense nationale est entretenu notamment au Musée de la Guerre de Corée - célébrée au Nord de la péninsule comme une victoire contre l'impérialisme américain, qui n'avait pas réussi à l'emporter sur un théâtre d'opérations extérieures pour la première fois de son histoire. Alors que le navire espion américain Pueblo, capturé en 1968, est désormais amarré à proximité du nouveau musée, les armes prises sur l'armée américaine et d'autres armées occidentales depuis la signature de l'armistice en 1953 sont exposées dans une section en plein air du musée : si les soldats ont été rapatriés, les armes ainsi récupérées constituent autant de trophées qui soulignent la volonté farouche de la RPDC de sauvegarder son indépendance nationale conquise de haute lutte.

Musée de la guerre : des soldats américains arrêtés le 17 mai 1963, et les débris de leur appareil

Musée de la guerre : des soldats américains arrêtés le 17 mai 1963, et les débris de leur appareil

Un ensemble de bronze monumental à l'entrée du Musée de la guerre de Corée s'élance devant la silhouette de l'hôtel Ryugyong.

Un ensemble de bronze monumental à l'entrée du Musée de la guerre de Corée s'élance devant la silhouette de l'hôtel Ryugyong.

Voyage en RPDC d'août 2014 : la jeunesse, l'éducation et les loisirs au premier rang des priorités

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Voyages Activités AAFC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


dans les 30 derniers jours

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)