Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 08:35

Le 18 mai 2014, l'agence KCNA de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a rendu compte de l'effondrement d'un immeuble en construction à Pyongyang, dans le district de Pyongchon, entraînant un nombre à ce jour inconnu de victimes. Alors que les opérations de secours ont d'ores et déjà pris fin et que les autorités nord-coréennes ont présenté publiquement leurs excuses, l'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) présente ses condoléances aux familles des victimes. Elle appelle également à ce que toute la lumière soit faite sur les causes et les responsabilités de cet accident.

Catastrophique effondrement d'un immeuble en Corée du Nord

"La construction de l'immeuble a été incorrecte et les autorités de supervision et de contrôle ont agi de manière irresponsable" : le message de l'agence de presse nord-coréenne KCNA a rendu compte sans ambiguïté de l'origine de l'effondrement catastrophique d'un immeuble dans le district de Pyongchon, à Pyongyang. 

Selon des informations provenant également de sources occidentales (comme l'agence AP, qui a un bureau à Pyongyang), les habitants avaient déjà emmenagé dans l'immeuble de 23 étages, qui n'était pas encore totalement terminé. Le nombre de victimes pourrait donc être élevé parmi les quelque 92 familles (à raison de 4 familles par étage), soit environ 360 personnes (en comptant 4 personnes par famille), qui devaient habiter le nouvel immeuble.

L'AAFC est profondément meurtrie par cette terrible nouvelle, et forme le voeu que des vies pourront encore être sauvées, alors qu'il n'a pas encore été fourni de bilan - après la fin hier des opérations de secours, qui auraient duré plusieurs jours - parmi les personnes blessées.

Ce n'est malheureusement pas la première fois que de tels accidents surviennent, tant dans le Nord que dans le Sud de la Corée (en juin 1995, l'effondrement du grand magasin Sampoong, au Sud, avait causé 502 morts), suite à des vices de construction et à un laxisme des autorités de contrôle, et traduit l'un des effets les plus néfastes de la culture du "palli, palli" (vite, vite, en coréen) : il est inacceptable de mettre en danger des vies humaines sous les prétextes de l'efficacité économique et de l'urgence sociale.

Sources :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Association d'amitié franco-coréenne - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • Association d'amitié franco-coréenne
  • : Soutenir une réunification indépendante et pacifique de la Corée, conformément à l'aspiration légitime du peuple coréen et dans l’intérêt de la sécurité et de la paix dans le monde
  • Contact

Recherche

D'où venez-vous?

aujourd'hui


depuis le début de ce mois

 
 

Nouvelles de la "liste noire"

Temps restant avant que le secrétaire général de l'AAFC soit (peut-être) autorisé à revenir en Corée du Sud*

 

 

* Le ministre de la Justice peut interdire l'entrée en République de Corée (du Sud) d'un étranger qui a quitté le pays suivant un ordre de déportation il y a moins de cinq ans (sixième alinéa du premier paragraphe de l'article 11 de la loi sud-coréenne sur l'immigration)